Locus Sonus

Locustream

This revision is from 2017/03/27 12:34.

Locus Sonus Stream Project offers a worldwide network of "open mikes" that permanently stream local soundscapes to a dedicated server. The resulting live audio is used in a large variety of artistic projects. The microphones are installed and maintained by volunteer participants.

Soundmap

Sign up to open a microphone account

How to set up a microphone using a raspberry pi

How to set up a microphone using smart phone

Locus Sonus Stream Project is a network of open microphones that stream the captured audio environment live from locations spread around the globe to our server. We provide the technology and support for this project and the microphones are maintained by a network of sound artists and musicians (or simply people who are interested in the project) that we call “streamers”. Over the last ten years this project has developed from a single remote microphone, to become a worldwide pooled resource used by numerous artists and enjoyed by countless listeners. We have developed different systems to allow streamers to set up a microphone: a dedicated system for the economical Raspberry Pi mini computer; apps for iOS and Android; Pd patches and standalone applications for PCs. All these systems are configured to connect directly to our streaming server. The streams can be accessed through different interfaces that are permanently available online, the most popular one being Locus Sonus Sound Map. The sound map visualizes the live microphones that are open worldwide. The user can navigate to the desired sound source and listen to the live sound via their browser. Features include: written descriptions and pictures of the site where the sound is captured, the possibility to track mobile microphones in real-time via GPS and an automatic mode which randomly switches between microphones at a given interval.

These streams have also been used for numerous other artistic projects within the lab. These include installations such as Locus Stream Tuner or Locus Stream Promenade; virtual spaces such as Brett Balogue’s Marconi Radio in Second Life; textual works such as Esther Salmona’s Journal des Streams; compositions and performances such as Nicholas Bralets’ Streamed Fictions or Laurent Di Biase’s 4 mobile tracks. Outside the lab, the streams have been by artists worldwide to create sound art and music. Examples include: Ragnar Olaffson’s (Iceland) daybreak, Pauline Oliveros’ (USA) Droniphonia, Erik M’s (France) Blank Memory and Live Akousma, Grant Smith and Maria Papadomanolaki’s Reveil.


Using and/or participating in the stream project implies questioning ‘traditional’ listening and compositional practices where audio content is pre-determined. It raises questions regarding ‘real-time’ and ‘real-space’ as well as continuity and mobility that are reflected overall in the corpus of artistic creations.


Le projet Locustream est un réseau de microphones ouverts qui « streament » des environnements sonores, en direct à partir de lieux parsemés autour du globe, via notre serveur internet dédié. Nous développons et fournissons la technologie, le cadre et le support techniques pour l’ensemble du projet. Les micrphones sont entretenus par ceux que nous appelons les « strea- mers », c’est-à-dire de nombreux artistes (sonores) et musiciens, et également des personnes qui sont simplement intéressées par ce projet. Partant de la question: comment l’écoute est-elle modifiée par le contexte même du son?, ce projet a débuté par un seul microphone et s’est développé sur les dix dernières années pour devenir aujourd’hui une ressource partagée pour de nombreux artistes et auditeurs. Nous avons développé différents disposi- tifs techniques permettant l’installation facile et économique de microphones ouverts: un système dédié pour le mini-ordinateur peu coûteux Raspberry Pi; des applications logicielles pour iOS et Android (téléphonie mobile); et des applications autonomes et libres (programmées avec PureData) pour tout ordinateur. Tous ces systèmes sont configurés pour se connecter automatiquement à notre serveur de streaming. Les flux audio peuvent alors être écoutés sur différentes interfaces disponibles de manière continue en ligne. Une des interfaces les plus appréciées est la Locus Sonus Soundmap;cettecartepermetdevisualiser,delocaliseretd’écou- ter à tout moment les microphones qui sont ouverts aux quatre coins du globe. L’internaute peut cliquer sur chaque emplacement de microphone sur la mappemonde et ainsi écouter, à l’aide de son navigateur internet, le « paysage sonore » capturé en temps réel dans les différents lieux. Plusieurs options sont également dispo- nibles: des descriptions et images des environnements sonores captés ; la possibilité de suivre visuellement en temps réel les dépla- cements des microphones mobiles à l’aide des techniques GPS; et un mode automatique d’écoute qui passe d’un microphone à un autre selon une temporisation donnée, créant une promenade virtuelle continue parmi les microphones.

Ces flux intarissables des ambiances sonores ont été le matériau et la source de nombreux autres projets artistiques au sein du laboratoire. Nous pouvons en citer quelques-uns: les installations Locustream Tuner et Locustream Promenade; le projet d’espace virtuel d’écoute de Brett Ian Balogh, Marconi Radio in Second Life; des écrits, entre poésie et rapport d’écoutes, tel que le Journal de Stream et Carpophores d’Esther Salmona; des compositions et performances: les Stream Fictions de Nicolas Bralet et les Quatre pistes mobiles de Laurent Di Biase. Ils ont aussi été utilisés par d’autres artistes pour la réalisation d’œuvres sonores et musicales en dehors du laboratoire. Citons parmi tant d’autres le projet Daybreak (forever) de l’artiste islandais Ragnar Helgi Olafsson ; la performance musicale en réseau Droniphonia de Pauline Oliveros (USA); les installations sonores C=1/√ρχ de Cécile Beau réalisées au Studio National d’Arts Contemporains Le Fresnoy et La Mouvance des flux de Cédric Maridet pour l’exposition « in midair » à Hong Kong ; le concert en réseau Sourced Cities de Robin Renwick (Irlande/Brésil); la performance musicale Blank Memory & Live Akousma d’ErikM; le projet international Reveil des artistes anglais Grant Smith et grecque Maria Papadomanolaki.

Last changed 2018/09/15 16:12