NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1922 __ Radiola radio-concerts — « Chanson Triste » by Henri Duparc
Henri Duparc (1848-1933)
Comment : Radiola, founded by pioneering French engineer Émile Girardeau, famous for being the first person to patent the original system of frequencies that is used today and known as the radar, was a privately owned French radio station which broadcast under that name from 6 November 1922 until 28 March 1924, to promote the Radiola radio receivers produced by the SFR. It made its first test transmissions on 26 June 1922 and broadcast its first news bulletin on 6 January 1923. Radiola's star announcer was Marcel Laporte (Radiolo). Renamed Radio Paris on 29 March 1924, the station was taken into public ownership on 17 December 1933. It was to remain on air – under the control of the Nazi authorities and French collaborationists – throughout the German occupation of France in World War II until the liberation of Paris in August 1944. (Compiled from various sources)We know Henri Duparc for only a small number of art songs he composed between 1868 and 1884, but his musical legacy is a rare one. One of his works, composed in 1868, “Chanson Triste” (Sad Song), was used on air by Radiola, as a broadcast jingle loop. (Compiled from various sources)The [French] government-run Radio PTT and the private station Radiola, which soon became Radio-Paris, also started in 1922. Radiola, where Robert Desnos would work in the 1930s after it became Radio-Paris, went on the air for the first time at 8.pm on 6 November 1922 with the following statement : "Bonsoir mesdames, bonsoir messieurs, your Radiola speaker has the honor of announcing that you are about to hear the first Radiola concert" (src: Sebbagh). Robert Desnos used this emblematic opening for the title of his film in 1943. Whithin five years Radiola / Radio-Paris had added sports reporting, and French radio listeners were able to follow the Tour de France, stage by stage and day by day. (Katharine Conley, "Robert Desnos, surrealism, and the marvelous in everyday life", University of Nebraska Press, 2003, p.95)
French comment : Émile Girardeau crée en 1922 le premier poste privé de France. Depuis quelques mois , seule l'armée diffuse des émissions régulières depuis le Poste de la Tour Eiffel. Emile Girardeau est l'un des dirigeants de la CSF-SFR, spécialisée dans la construction de matériel radio-électrique. Il crée la CFR (Compagnie Française de Radiophonie) destinée à exploiter des postes de radiodiffusion dont Radiola. La publicité étant interdite, Radiola fait "subventionner" ses émissions par des sociétés privées, ce qui donne naissance aux premières émissions patronnées. C'est l'afficheur Avenir qui est chargé de récolter les "subventions", autrement dit, les recettes publicitaires. A l'antenne, le premier speaker de France, Marcel Laporte, dit Radiolo, présente les émissions de la station. En deux ans, Radiola se développe et invente la radio. En 1924, avec le déménagement de son émetteur à Clichy et son augmentation de puissance, elle change de nom pour s'appeler Radio Paris. Le nom de Radiola restera néanmoins gravé dans l'histoire de la radio en France.Radiola, Tour Eiffel Paris. RADIOLA, premier poste privé français, créé par la "Société Française Radio-électrique" (S.F.R.). Les dirigeants de cette entreprise pressentent tout l'avenir de l'industrie radio-électrique dans la clientèle "grand public" pour autant que des programmes intéressants soient mis à sa disposition. Le poste de Levallois commence à émettre le 6 Novembre 1922, sur 1.780 mètres avec une puissance de 2 Kilowatts. Il diffuse depuis l'auditorium installé dans le sous-sol du 79, boulevard Haussmann, des concerts, des lectures de poèmes, des bulletins d'information. Le "speaker", Marcel Laporte, surnommé "RADIOLO" devient rapidement célèbre. La puissance est portée à 15 kilowatts en 1924 et la station prend le nom de "RADIO-PARIS”. (Michel Simeon, “La Radio à Lyon - ses débuts, son histoire”, 1999)La Compagnie Générale de TSF (CSF) possède plusieurs filiales dédiées à la radiodiffusion. A Sainte Assise, sa filiale Radio-France exploite depuis 1921 un poste assurant des liaisons internationales par TSF vers l'Europe, l'Amérique et l'Extrême Orient en vertu d'une concession de l'Etat de 30 ans signée en 1920. A Levallois-Perret, la filiale "Société Française Radioélectrique" (SFR), construit des postes récepteurs sous la marque Radiola. Afin de pouvoir tester ses récepteurs, elle diffuse déjà des émissions expérimentales depuis juin 1922. On ne peut pas parler de programme car les test diffusés sous l'appellation "Station Expérimentale de Levallois" consistent à la diffusion en boucle d'un disque "Chanson Triste" de Henri Duparc (Op. 2, no. 4, composée en 1868 sur un texte de Jean Lahor, et orchestrée en 1912). Le 24 octobre 1922, la CSF demande au Sous-Secrétariat des PTT l'autorisation de diffuser des émissions régulières sur 1565 m depuis ses ateliers SFR de Levallois. Paul Laffont, Sous-Secrétaire d'Etat des PTT lui accorde cette autorisation par lettre du 31 octobre 1922. Mais cette autorisation est assortie d'une interdiction, celle de faire de la publicité. En outre, elle est accordée de manièe précaire. 1er novembre 1922, 4 novembre 1922 ou 6 novembre 1922 ? Les sources diffèrent pour fixer la date du premier concert inaugural de Radiola. Le 6 novembre est généralement retenu comme date de naissance de la station. Le Speaker Marcel Laporte, dit Radiolo, présente l'émission, le Chef Victor Charpentier dirige l'orchestre de la station. Les artistes Second Veber, de la Comédie Française, Yvonne Courso de l'Opéra sont présentes dans le studio situé dans le sous-sol du siège social de SFR au 79 boulevard Haussmann relié à l'émetteur de Levallois par un câble. Premiers mots prononcés au micro par Radiolo : "Bonsoir Mesdames, Bonsoir Messieurs. Votre serviteur Radiolo a l'honneur de vous annoncer que vous allez entendre le premier concert Radiola, organisé par la Société Française Radio-électrique, 79, boulevard Haussmann. Afin de donner à nos auditions un caractère artistique élevé, nous avons fait appel à l'éminent chef d'orchestre Victor Charpentier qui a bien voulu se charger de l'élaboration de nos programmes. Veuillez profiter des quelques instants pendant lesquels les musiciens accordent leurs instruments pour régler vos appareils. Quand tous les accords auront été réalisés, la syntonie sera parfaite. Le poste émetteur se trouve à Levallois-Perret, au bord de la Seine, à la limite de la ville de Neuilly." Dès lors, les émissions de Radiola ne cesseront plus. Elles seront diffusées chaque jour de 20 h45 à 22h. Le studio du Boulevard Haussmann avec sa tapisserie à fleurs restera le studio mythique de la radio française. Il sera entièrement reconstitué à l'identique des années plus tard au musée de la radio de Radio France. (Compiled from various sources)
Source : Pistone, Danièle (1996), "Opera in Paris during the Roaring Twenties", In The Opera Quarterly. (Durham, U.S.A.), 13, no. 2, Winter 1996-1997, p. 55-68.
Source : Delano, Frederic M. Jr (1923), "A Voice from the Banks of the Seine", In“RADIO BROADCAST”, Vol. IV, NOVEMBER, 1923, to APRIL, 1924, Garden City, N. Y., DOUBLEDAY, PAGE & COMPANY, 1924, pp. 62-64.
Urls : http://www.european-mediaculture.de/fileadmin/bibliothek/francais/simeon_lyon/simeon_lyon.pdf (last visited ) http://pascalsimeon.free.fr/radioly.htm (last visited ) http://100ansderadio.free.fr/HistoiredelaRadio/Radiola/Radiola-1922.html (last visited ) http://imslp.org/wiki/Chanson_triste_(Duparc,_Henri (last visited ) http://www.cpdl.org/wiki/index.php/Chanson_Triste_(Henri_Duparc (last visited ) http://www.archive.org/stream/radiobroadcast04gardrich/%23page/62/mode/2up (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: