NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1914 __ Hélicophone
Henri Lioret (1848-1938)
Comment : Excited by Edison’s phonograph but also disappointed by its limits in applying it to automated dolls and gambling machines, he reinvented the whole set-up. He came up with a number of significant ideas including the first really useful sound recording medium, the Lioret-Roll; they are gold-plated brass plates with celluloid covers that carry the grooves. He also invented the first resonator system. His Phono-Cinéma-Theatre in Paris was the first cinema worldwide to show silent pictures with synchronized sound. Alas, it existed only for three years. Henri Lioret was a pioneer in the manufacture of talking machines, and the recording of sound beginning in the 1890s. He was responsible for some of the most sophisticated technology available at the turn of the 20th century. (Compiled from various sources)
French comment : LIORET (Henri) ingénieur français (77.MoretsurLoing, 26 juin 1848-Paris, 1938). Pionnier de l’industrie phonographique française, il est le premier à avoir commercialisé le phonographe en France (1893). A cette époque, les frères Pathé sont ses collaborateurs. L’année 1895 voit la mise au point d’une version perfectionnée du phonographe, le « lioretgraph », laquelle obtient un grand prix à l’Exposition de Bordeaux. Lioret perfectionne les procédés de gravure des cylindres et invente une méthode galvanoplastique permettant leur tirage industriel à un grand nombre d’exemplaires. En 1896, il propose également une formule de cylindres incassables en celluloïd, et créée la première usine d’appareils en France. En 1905, avec Gaumont et les frères Laudet, Lioret donne les principes de l’enregistrement optique des sons, en vue de créer un cinéma parlant. En 1910, il collabore avec Marais et le docteur Marage pour l’enregistrement de phénomènes physiologiques. Il travaille également avec l’abbé Rousselot, fondateur de la phonétique expérimentale, puis avec le Pr Marichel pour la rééducation des sourdsmuets. Pendant la guerre de 1914, il met au point le repérage acoustique des pièces d’artillerie, puis l’« hélicophone », pour la détection des sousmarins. (Hervé David)
Source : Julien Anton (2006), "Henri Lioret, un horloger pionnier du phonographe", Paris, CIRES.
Urls : http://www.hervedavid.fr/francais/phonographe.htm (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: