NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1909 __ To establish communication with Mars
Edward C. Pickering (1846-1919)
Comment : SEE HOPE IN PLAN OF SIGNALING MARS; German Astronomers Think Prof. Pickering's Project May Be Worth a Trial. CONDITIONS ARE FAVORABLE. Brilliant Meteor Greets Opening of International Congress in Paris to Consider Map of the Heavens.BERLIN, April 24. -- The picturesque project of Prof. Edward C. Pickering of Harvard to establish communication with Mars in July by means of flashlight signals attracts lively interest among German astronomers. Prof. Friedrich S. Archenhold, Director of the Treptow Observatory in Berlin, which had just installed the world's higgest telescope, said to the New York Times's correspondent : "It is not the first time that we have heard that communication with Mars was to be brought about with the aid of light signals. Were Mars's distance from the earth even less than 35,000,000 miles, at which it will be during the coming Summer. It would require the employment of a gigantic, almost an incredibly powerful source of light. If Prof. Pickering has worked out such a plan, its support in in every way desirable, for he is one of the cleverest and most earnest astronomers of the time. The earth's coming approach to Mars is among the most favorable since 1892. It would be most desirable, of the means could be raised, to send an expedition to the region of the equator so that Mars could be observed at a great height.". (THE NEW YORK TIMES, April 25, 1909, Sunday)
French comment : “Ce n'est point sans quelque émotion que le directeur bien connu de l'observatoire du Harward Collège, aux Etats-Unis, M. Pickering, va tenter de communiquer avec notre voisine la planète Mars vers la fin de ce mois. En septembre prochain, Mars se trouvera en opposition avec la terre Cette planète se trouvera directement opposée au soleil par rapport à la terre, et cette coïncidence, qui ne se produit que tous les deux ans, fait que les deux planètes sont à ce moment le plus près l'une de l'autre. Pour attirer l'attention des Martiens, M.Pickering veut se servir de la lumière réfléchie du soleil sur d'immenses miroirs paraboliques disposés spécialement à cet effet. C'est dans le courant de ce mois que les positions relatives des trois astres se prêteraient le mieux à l'envoi des signaux optiques. Mais au mois de septembre un hardi astronome américain veut aller recueillir... la réponse des Martiens en s'élevant aussi haut que possible dans un ballon muni des appareils les plus sensibles, capables de déceler les vibrations qui seraient émises par les habitants de Mars. On peut cependant émettre la timide hypothèse que des ondes ayant parcouru plus de cinquante-six millions de lieues pourraient fort bien être perçues à la surface du sol aussi bien qu'à cinq, six ou dix kilomètres d'altitude. Ce n'est point la première fois que l'idée de communiquer avec un autre monde a été proposée. Il y a soixante ans, Arago racontait qu'un géomètre avait imaginé de disposer sur un vaste terrain des miroirs métalliques réfléchissant la lumière du soleil et arrangés suivant, des figures géométriques, en de lumineux triangles qui auraient sans doute frappé les habitants de la lune ou de Mars. Charles Cros, qui, on le sait, fut l'inventeur de la photographie en couleurs, proposait de créer sur la terre une étoile artificielle qui vue de Vénus ou de Mars, aurait eu l'éclat d'une étoile de huitième grandeur. Une série de jets lumineux fournis par un foyer électrique très intense et dirigés par des miroirs paraboliques au raient formé cette étoile. Les Martiens, voyant ainsi des éclairs s'allumant et s'éteignant périodiquement, n'auraient pu prendre cette étoile artificielle pour un phénomène naturel et auraient pu a leur tour chercher à entrer en communication avec la terre. Des essais sérieux et réels de converser avec Mars n'ont point encore faits. La tentative de M. Pickering sera la première de ce genre. Ce ne sera point certes la dernière.”. (Le Matin, 5 juillet 1909)

No comment for this page

Leave a comment

:
: