NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1902 __ « Le Professeur Mécanique »
French comment : "De tous temps on a cherché à perfectionner les méthodes d'enseignement, et c'est fort bien. Or voici le dernier progrès, le fin du fin en la matière : on supprime le professeur. Ce qu'il y a de plus drôle, c'est que ce sont des professeurs qui ont eu cette idée, quelque peu imprudente, semble-t-il, pour leur industrie, d'autant plus imprudente même, que ce système paraît excellent. Il s'agit d'une nouvelle méthode pour l'étude de la langue française chez les étrangers; c'est en Angleterre que cette idée assez originale a pris naissance. Plusieurs éminents professeurs de français s'emploient à inscrire leurs leçons sur des cylindres phonographiques. La collection de ces phonogrammes est accompagnée d'un ouvrage : "The pictorial French course", qui donne la méthode pour en tirer parti. Chaque volume contient trente leçons correspondant chacune à un cylindre ; des illustrations accompagnent le texte. Les étudiants n'ont qu'à mettre le phonographe en action et à suivre sur le livre le texte qui explique ce qu'il répète. Ce professeur inanimé est économique et très propre à donner aux élèves le sentiment d'une correcte prononciation. En plus, entre deux leçons, on peut ranger le professeur dans une armoire, ce qui est bien commode. Quoi qu'on promette comme résultat une correcte, prononciation, nous craignons que les élèves de ce nouveau professeur ne parlent un peu du nez ; mais bah ! on croira simplement qu'ils ont appris notre langue dans telle province de notre pays, que notre prudence nous empêche de nommer. [...] Mais pourquoi ne pas élargir la question? Les professeurs coûtent très cher partout ; ils mangent peu sans doute ; mais ils mangent. Pourquoi ne pas créer un puissant institut de phonographes pour toutes les classes, lettres ou sciences? Quelques professeurs suffiraient à l'inscription phonographique des leçons ; ce serait le lycée central, dont les cours seraient exactement répétés partout. Quelle économie d'intellectuels ! Nous sommettons humblement cette idée à ceux qui travaillent à supprimer les professeurs chrétiens, sans avoir personne pour les remplacer.". (Goedert, P.-J. pseud. Belleforme-Ramière, A. Bémol, Jules de Roget, le Père Théophile)
Source : Belleforme-Ramière (1902), "Voyage au pays des savants", Paris: A. Taffin-Lefort, 1902, pp.79-82.

No comment for this page

Leave a comment

:
: