NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1853 __ Subterranean Telegraph
Comment : An important feature in the system of telegraph is, that the limit to which a message can be transmitted, without the break of intermediate stations, is considerably increased. This is material, as the perfect success of this first line on the new plan is expected to lead to its extensive adoption, not only throughout England, but on the Continent, and to India. This increased capability for communicating to great distances, arises from the superior conducting property of the metal used, which is pure copper, instead of iron; and, from the plan adopted to prevent escape of the electricity in its passage along the wires, that of covering them with the best insulator known - gutta percha; which, though so applicable for underground telegraphic wires, would not answer for those exposed to the heat of the sun. (Friends’ Review, Philadelphia, Vol. VI, n°27, 1853)In May, 1853, England was joined to Holland by a cable across the North Sea, from Orfordness to the Hague. It was laid by the Monarch, a paddle steamer which had been fitted for the work. During the night she met with such heavy weather that the engineer was lashed near the brakes; and the electrician, Mr. Latimer Clark, sent the continuity signals by jerking a needle instrument with a string. (In “The Subterranean Telegraph”)
French comment : Un câble sous-marin est un câble posé sur le fond marin, destiné à acheminer des télécommunications ou à transporter de l'énergie électrique. Les câbles sous-marins sont mis en place et maintenus par des navires câbliers, après reconnaissance bathymétrique pour repérer le trajet idéal (le plus court, mais sans risque pour le câble). Par faibles profondeurs, et lorsque la nature du fond le permet, les câbles sont généralement ensouillés à l'aide d'un outil marin de type charrue à soc creux afin de minimiser les risques de crochages par le train de pêche des chalutiers. Les câbles ont en général un diamètre de 69mm et pèsent environ 10kg/m, même si des câbles plus légers et plus fins sont utilisés pour les sections en eaux profondes. Les câbles de télécommunications sous-marins installés entre 1850 et 1956 ont servi au réseau mondial de télégraphie, ils utilisaient d'abord une technologie de câbles binaires en cuivre pur isolés à la Gutta-percha, puis coaxiale à partir de 1933 grâce à la découverte du polyéthylène. Les câbles sous-marins téléphoniques coaxiaux apparaissent en 1956 avec TAT-1, grâce à la mise au point en 1955 des amplificateurs répéteurs régénérant périodiquement le signal et grâce à la mise au point de câbles coaxiaux à porteur central permettant un signal modulé en fréquence. Les câbles sous-marins numériques sont apparus en 1988 avec la pose du câble transatlantique TAT-8, contenant 2 paires de fibres optiques. Aujourd'hui la technologie numérique transporte indifféremment sur tous les continents l'interconnexion du réseau Internet, le réseau téléphonique et les réseaux professionnels de télévision numérique. 1838, premiers essais de câbles sous-marins isolés au caoutchouc. 1843, découverte de la gutta-percha isolant naturel par le docteur William Montgomerie à Singapour. - 1845, l'allemand Werner von Siemens découvre l'extrusion et le collage de la gutta-percha sur un fil de cuivre. - 1849, le 10 janvier C.V.Walter immerge 2 miles de câble isolé à la gutta-percha dans le port de Folkestone. - 1850, le 28 août les frères Brett, à bord du remorqueur Goliath, posent le premier câble sous-marin entre le cap Gris-Nez, en France, et le cap Southerland, en Angleterre. Il ne fonctionnera que 11 minutes. - 1851, sur la même concession, un câble à 4 conducteurs renforcé à 8 tonnes, posé par le remorqueur Blazzer fonctionnera pendant plus de 40 ans. Il sera retenu par l'histoire comme le 1e câble commercial sous-marin télégraphique. - 1852, 1er décembre, les équipements intermédiaires de Douvres et Calais sont supprimés pour établir une liaison directe entre les deux capitales. Les messages sont transmis en moins d'une heure entre les bourses de Paris et Londres au lieu de 3 jours auparavant. - 1853-1860, l'Angleterre est reliée à l'Irlande, à la Belgique et aux Pays-Bas. - 1853, 10 juin, Napoléon III accorde une seconde concession aux frères Brett. Ils relient la Corse et l'Algérie à la France. - 1858, 5 août, à l'initiative de Cyrus Field, Charles Bright et John Brett, le premier câble transatlantique est posé entre Valentia (Irlande) et Trinity Bay (Terre-Neuve), par les deux navires Niagara et Agamemnon. 4 200 km de câble d’un poids de 7 000 tonnes. Le câble est constitué d'une âme composée d'un toron de sept fils de cuivre pur gainé de trois couches de gutta-percha (12,2 mm de diamètre). Il est armé de 18 torons formés chacun de 7 fils de fer le tout enrobé d'une mince couche de toile goudronnée. Un message inaugural est échangé entre la reine Victoria et le président Buchanan. La transmission du message de 100 mots dure 1 heure 7 minutes. La ligne ne fonctionne que 20 jours, jusqu'au 1er septembre : Whitehouse, ingénieur de la société Newall, pensant accélérer la transmission, provoque le claquage de la liaison en appliquant une tension de pile destructrice. - 1865-66, deux nouveaux câbles transatlantiques posés par le Great Eastern. - 1870, à la demande du gouvernement britannique, Bombay est relié à Londres par un câble sous-marin posé par le Great Eastern, opération combinée de quatre compagnies de câbles. - 1871, juin, la Grande-Bretagne est reliée à Hong Kong et un an plus tard à l'Australie. - 1877, les réseaux télégraphiques britanniques ont une longueur de 103 068 km sur les 118 507 km du réseau mondial. 43 câbles atterrissent en France. - 1891, premier câble téléphonique sous-marin entre Sangatte et St Margaret, posé par le câblier Monarch. Liaison simple voie inaugurée le 19 mars par le ministre Jules Roche et son homologue britannique M. Raikes. À partir de 1908 tous les câbles France-Angleterre sont téléphoniques. (Compiled from various sources)
Source : Anonymous (1853), “The Subterranean Telegraph”, In Friends’ Review, Philadelphia, published by Samuel Rhoads and Enoch Lewis, Vol. VI, n°27, 1853, pp. 423-424.
Urls : http://www.worldwideschool.org/library/books/tech/engineering/HeroesoftheTelegraph/chap4.html (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: