NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1730 __ Perspective boxes and miniature theatres
Martin Engelbrecht (1684-1756)
Comment : A celebrated engraver of his time, Engelbrecht dominated the print trade in Augsburg. Best known for his portraits of monarchs as well as his intricate landscapes, Engelbrecht's work is beyond compare. Some of his best work was with optical prints. He used these in his perspective boxes and miniature theatres. Typically 8 cards would be inserted into a peepbox, consecutively, which provided imagery similar to that of a theatre scene, or play. The view had great perspective. The workshop of Martin Engelbrecht produced thousands of paper theaters during the eighteenth century. Sets of six or seven sequenced prints created three-dimensional views of biblical stories, historical events, or snapshots of contemporary life.
French comment : Au XVIIIième siècle, les théâtres de papier sont la grande spécialité de l'Allemagne et notamment de la ville d'Augsbourg. D'ailleurs, le graveur Martin Engelbrecht (1684-1756) est originaire de cette ville. Célèbre pour ses vues d'optique, Engelbrecht se fait rapidement connaître par ses portraits équestres, ses personnages de la Commedia dell'arte et ses nombreux recueils d'ornements. Mais il est surtout connu pour avoir lancé la mode des "Ausschneidebogen", ces gravures que l'on découpait pour ensuite les remonter et en faire de véritables théâtres de carton. Son association avec le dessinateur Jeremias Wachsmuth (1712-1779), lui aussi originaire d'Augsbourg, devait le propulser sur le devant de la scène et le faire connaître dans toutes les Cours d'Europe. Une véritable entreprise éditoriale se met alors en place. Les sujets sont dessinés par Wachsmuth, puis gravés sur cuivre en couleur par Engelbrecht. Une fois les planches sorties de l'atelier, elles sont découpées selon un subtil tracé puis collées sur papier fort. Par la suite, chacune des planches est montée dans une boîte à espacements afin de mettre en perspective la scène représentée. Tout l'art consiste donc à recréer l'impression de la réalité et du mouvement uniquement en faisant varier la place des figurines et des décors les uns par rapport aux autres. Véritables trompe-l'oeil, ces théâtres en miniature décrivent un espace tridimensionnel. L'image y est décomposée en six plans, permettant ainsi à l'oeil d'avancer de l'avant-scène vers l'arrière-plan comme s'il se trouvait réellement devant un spectacle. Destinés aux enfants, ces petits théâtres, qu'on appelle aussi théâtres d'optique ou de perspective, ont une fonction moralisatrice. Ils servent à éduquer le jeune public en lui expliquant par l'image le sens des valeurs chrétiennes. C'est ainsi que dans la première édition de L'ami des enfants, datée de 1775, Christian Felix Weiße évoque ces "aspects agréables et divertissants d'un petit théâtre pour enfants. On fait des représentations avec ce petit jeu les jours de fête, c'est-à-dire pour les anniversaires ou des occasions comme celle-là." Parmi les plus inventives, les réalisations de Martin Engelbrecht eurent un tel succès dans l'Europe des Lumières qu'elles furent copiées en Italie, en France et en Angleterre. (Christophe Castandet)
Urls : http://www.precinemahistory.net/1700.htm (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: