NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1702 __ « Le Livre des Signaux »
Guillaume (Arnold?) (1647-1708)
Comment : Arnold Marcel, Commissioner of the Navy at Arles, published a pamphlet dedicated to the King, and entitled “The Art of Making Signals, both by Sea and by Land”, wherein he affirmed that he has “communicated frequently at the distance of two leagues (in as short a space of time as a man could write down and form exactly the letters contained in the advice he would communicate), an unexpected piece of news that took up a page in writing”. The particulars of this invention are, however, wanting. (Paul Fleury Mottelay)
French comment : Marcel, commissaire de la marine à Arles, présenta au roi, en 1702, un mémoire dans lequel il annonçoit avoir trouvé le moyen de transmettre jour et nuit un avis imprévu à deux lieues de distance, dans l’intervalle de temps qu’il eût fallu pour l’écrire. Il annonce avoir fait plusieurs expériences à Arles, et qu’il a envoyé le dessin de sa machine au ministre du roi, parce que ses facultés ne lui permettoient pas de faire faire le transport de sa machine même d’Arles à Paris. La machine et le dessin ont été perdus ; il ne nous en a pas même laissé la description ; il vouloit que sa méthode ne fût publié que lorsqu’elle auroit été adoptée par le roi. (Ignace U.J. Chappe, pp. 50-51)« [Un] autre inventeur [à la suite d'Amontons] [...] Guillaume Marcel [...] occupait à Arles la place de commissaire de marine. Après plusieurs années de recherches, il était parvenu à construire une machine qui transmettait des avis dans le seul intervalle de temps qu'il aurait fallu pour les écrire. Les expériences faites à Arles, et dont le procès-verbal existe encore, ne laissent aucun doute à cet égard. Les mouvements de la machine s'exécutaient, dit-on, avec une rapidité égale à la pensée. En outre, l'appareil fonctionnait de nuit aussi bien que de jour ; il représentait donc le phénix tant cherché de la télégraphie nocturne. L'inventeur se refusa à publier sa découverte ; il voulut d'abord la mettre sous l'invocation et la protection du roi. [...] Il voulut donc présenter au roi l'hommage et les prémices de son invention : il lui adressa un mémoire descriptif avec les dessins de son appareil. Il ne demandait rien d'ailleurs, et sollicitait seulement le transport de sa machine à Paris. Ce mémoire resta sans réponse ; le roi était vieux, il commençait à négliger, pour les choses du ciel, son royaume terrestre. Marcel écrivit lettres sur lettres aux ministres ; mais Colbert n'était plus là, il n'y avait que Chamillard, et le pauvre homme avait assez à faire avec la coalition européenne à combattre, et madame de Maintenon à ménager. Marcel attendit longtemps. Un jour, fatigué d'attendre et dans un moment de désespoir, il brisa sa machine et jeta au feu ses dessins. A quelques années de là, il mourut, emportant son secret. Il ne laissa ni plan, ni description de ses instruments, et l'on ne trouva dans ses papiers que son "Livre des signaux (Citatæ per aera decursiones)", dont sa femme et un de ses amis avaient seuls la clef. ». (Louis Figuier)
Source : Fleury Mottelay, Paul (1922), “Bibliographical History of Electricity and Magnetism, Chronologically Arranged”, Read Books (2008), p. 149.
Source : Chappe, Ignace Urbain J. (1824), "Histoire de la Télégraphie", Paris : chez l'auteur.
Source : Figuier, Louis (1868), "Les Merveilles de la science ou description populaire des inventions modernes. [2], Télégraphie aérienne, électrique et sous-marine, câble transatlantique, galvanoplastie, dorure et argenture électro-chimiques, aérostats, éthérisation", pp. 16-17, Paris : Furne, Jouvet et Cie.
Source : Mangin, Arthur (1893), “Délassements instructifs : les télégraphes, les feux de guerre”, p. 11, Tours : A. Mame.
Urls : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k24675w.image.f16 (last visited ) http://fr.wikisource.org/wiki/Page:Revue_des_Deux_Mondes_-_1849_-_tome_3.djvu/603 (last visited ) http://fr.wikisource.org/wiki/La_Télégraphie_aérienne_et_la_télégraphie_électrique (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: