NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1632 __ « Le Courrier Véritable (ou les nouvelles admirables, ou le courrier extravagant, apportant toutes sortes de nouvelles extravagantes, de toutes sortes de lieux, tant de France que de pays estranger) »
Charles Sorel, sieur de Souvigny (1602-1674)
Comment : A pamphlet called « Le courrier veritable » told Parisians of a strange sponge discovered by a Captain Vosterloch on a voyage to the South Seas. Local people (strange bluish and greenish inhabitants of the austral lands) used these sponges to restitute sounds, music and voices, and to communicate across long distances: a message spoken into one of them would be exactly replayed when the recipient squeezed it appropriately. ("Le Courrier Véritable" imagines an obscure tribe "listening" to the recorded voice captured in a sponge that emitted the sound when squeezed.). (Compiled from various sources.)[On] April number, 1632, of the “Courier Veritable”, a little monthly publication in which novel fancies were frequently aired : "Captain Vosterloch has returned from his voyage to the southern lands, which he started on two years and a half ago, by order of the States-General. He tells us, among other things, that in passing through a strait below Magellan's, he landed in a country where Nature has furnished men with a kind of sponge which holds sounds and articulations as our sponges hold liquids. So, when they wish to dispatch a message to a distance, they speak to one of the sponges, and then send it to their friends. They,receiving the sponges, take them up gently and press out the words that have been spoken into them, and learn by this admirable means all that their correspondents desire them to know”. (Paul Fleury Mottelay)
French comment : Les parodies anonymes de la Gazette sont la première manifestation des pièces composées de diverses variations sur une structure de base : les six "nouvelles" (on appellerait cela aujourd'hui des dépêches, ou des brèves) du "Courrier Véritable, daté "[d]u Bureau des Postes estably pour les nouvelles heterogenées le dernier jour d'Avril 1632" sont reprises dans les recueils, en 1644, sous le titre "Nouvelles de divers païs apportees par une courrier sçavant & veritable", en 1660, sous le titre de "Nouvelles admirables". Le recueil de 1644 contient également deux autres groupes de nouvelles, sous les titres de "La gazette" et de "La gazette heteroclite", également reprises en grande partie dans les "Nouvelles admirables" du receuil de 1660. Ces parodies (en rappelant les autres ouvrages de Charles Sorel : "le Panegyrique de la Badinerie", "L'Apologie des Quolibets", "la Comédie muette", "Bibliothèque ridicule", "Traité excellent de la diference des Autheurs & des semi-Autheurs, composé par une Autheur anonyme", etc.), mêlant pays réels et contrées imaginaires, nouvelles où s'entrecroisent inextricablement vérité (sous le masque de l'extravagance) et fiction (sous le masque de la vraisemblance), mettent à la fois en évidence le désordre et l'hétérogénéité des nouvelles diffusées sans aucun contrôle, et leur aspect sériel et répétitif : "on nous fait savoir de ...". (Claudine Nédélec)Dans cette nouvelle, la communication se fait en différé, mais revêt une forme auditive (sonore) et non visuelle (écrite). On a une sorte de “lettre” sonore qui est signe de l’absence. Bien que la communication soit unidirectionnelle, d’après le contexte amical de la correspondance, il serait tout à fait normal que le destinataire devienne à son tour destinateur et réponde tout de suite avec la même éponge, créant un palimpseste original. Cependant, il n’y a pas d’écriture et donc pas de transcodage, mais plutôt un enregistrement fidèle du discours sans médiation ni transcription. Comme avec les livres lunaires [chez Cyrano de Bergerac, dans “L’Homme dans la Lune” ou “Le Voyage dans la Lune”], on transmet les sons tels quels. La possibilité d’envoyer de la musique est envisagée pour des fins de distraction, alors que chez Cyrano, la musique constituait la communication. Le dispositif de base est une prolongation logique explicite de la propriété des éponges d’absorber des liquides et de les rendre plus tard -- qu’elles absorbent le son n’est donc pas si farfelu. Malheureusement, cette comparaison rend probable l’emploi unique de l’éponge -- une fois pressée, rien n’y reste. Un peu comme avec les célèbres paroles gelées au chapitre 56 du “Quart Livre” de Rabelais, le message s’efface aussitôt qu’entendu. Même en différé et avec un support physique, on reste dans la communication éphémère. (Daniel Maher)
Original excerpt : « D’Amsterdam le 23 avril 1632. Le capitaine Vosterlosch est de retour de son voyage des terres australes, qu’il avoit entre-pris par le commandement des Estats, il y a deux and & demy. Il nous rapporte entre autres choses qu’ayant passé par un destroict au dessoubs de celuy de Magellan et de celuy du Maire, il a pris terre en un pays où les hommes sont de couleur bluastre, et les femmes de verd de mer, les cheveux des uns et des autres de Nacarat et ventre de Nonnain. Ce qui nous estonne d’avantage et qui nous fait admirer la nature, c’est de voir qu’au deffaut des arts libéraux et des sciences qui nous donnent le moyen de communiquer ensemble, et de descouvrir par escrit nos pensées à ceux qui sont absens, elle leur a fourny de certaines esponges qui retiennent le son et la voix articulée, comme les nostres font les liqueurs : De sorte que quand ils se veulent mander quelque chose, ou conférer de loin, ils parlent seulement de pres à quelqu’une de ces esponges, puis les envoient à leurs amis, qui les ayant receuës, en les pressant tout doucement, en font sortir ce qu’il y avoit dedans de paroles, et sçavent par cet admirable moyen tout ce que leurs amis désirent; & pour se resjouyr [réjoüir] quelquefois, ils envoyent dans l’Isle Chromatique [Cromatique] des concerts de musiqu,e de voix, & d’instrumens dans les plus fines de leurs esponges, qui leur rendent, estant pressées, les accords les plus délicats en leur perfection. »
Source : Sorel, Charles (1632), “Le Courrier véritable, du Bureau des postes estably pour les nouvelles hétérogenées le dernier jour d’avril 1632, s.1., 1632 [Bibliothèque Nationale de France, BN 4-LC2-11], republished and postdated April 23, 1643 in Charles Sorel’s “Recueil du Sercy”, 1644.
Source : Deliyannis, Yannis (2008), “Science fiction or lost Knowledge ? Cyrano, the “radio” and the art of foreshadowing Science”.
Source : Sutton, John (2006), “Spongy Brains and Material Memories”.
Source : Gethmann, Daniel (2006), “Die Übertragung der Stimme - Vor- in Frühgeschichte des Sprechens im Radio”, Diaphanes Publisher, Zurich-Berlin.
Source : Sutton, John (2002), “Porous Memory and the Cognitive Life of Things”, In “Prefiguring Cyberculture : an intellectual history”, Darren Tofts, Annemarie Jonson, and Alession Cavallaro (eds), MIT Press and Power Publications, Dec. 2002.
Source : Draaisma, Douwe (2000), “Metaphors of Memory : a history of ideas about the mind”, Cambridge University Press, pp. 85-86.
Source : Levin, Thomas Y. (1995), “Before the Beep : A short History of Voice Mail”, In “Essays in Sound 2 : Technophonia”, Contemporary Arts publication, Newton Australia.
Source : Marty, D. (1981), “The illustrated history of phonographs”, Trans. D. Tubbs, New York : Dorset Press, p. 10.
Source : Nédélec, Claudine (2002), "Sorel et les Narrations brèves : « Diversité, c’est ma devise » ", In "Charles Sorel, polygraphe", Symposium, textes rassemblés par Emmanuel Bury et édités par Éric Van der Schueren, Les Collections de la République des Lettres, PUL Presses Université Laval, 2006, pp.190-191.
Source : Maher, Daniel (2002), “La Communication fantaisiste au XVIIème siècle”, In “Étrange Topos Étranger” dirigé par Max Vernet, Université Queen's Kingston 2002, Presses Université Laval, 2006, pp. 147-184.
Source : Weiss, Eugène-Henri (1930), “Phonographes et Musique Mécanique”. Paris, p. 21.
Source : Fleury Mottelay, Paul (1922), “Bibliographical History of Electricity and Magnetism, Chronologically Arranged”, London: C. Griffin Company Ltd, pp. 115-116; Read Books (2008), pp. 171-172.
Urls : http://www.phil.mq.edu.au/staff/jsutton/CognitiveLifeOfThings.htm (last visited ) http://www.diaphanes.de/pdfs/lp_uebertragung_stimme.pdf (last visited ) http://www.archive.org/stream/bibliographicalh033138mbp/bibliographicalh033138mbp_djvu.txt (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: