Espaces Couplés

Last changed: 2009/02/07 18:27 

 

This revision is from 2009/02/07 18:08. You can Restore it.

Julien Clauss

Dans le domaine de l'acoustique des salles, on appelle espaces couplés deux espaces (au moins) qui communiquent acoustiquement et dont les acoustiques "s'influencent" mutuellement.Par exemple, une pièce donnant sur un hall va voir son Tr (temps de reverbération) augmenter significativement si la porte est entrouverte. L'air étant un fluide, une simple ouverture dans le bas de la porte suffira a réaliser un couplage et à modifier l'acoustique. (une fenêtre n'a pas besoin d'être ouverte en grand pour que le son s'engouffre massivement à l'intérieur)

Développement en cours :

Patch PD dans lequel on a défini 3 espaces A,B et C couplés acoustiquement. On place un source sonore dans un des 3 espaces et on décide dans lequel se trouve l'auditeur. Chaque espace est caractérisé par une acoustique spécifique, simulée par une réverbération artificielle spécifique. L'objectif est de pouvoir déplacer l'auditeur ou la source, et que l'imbrication sonore des trois espaces suive. Cela revient a un patch dynamique, dont le cablage entre les espaces evolue.

exemple de configuration spatiale :

comunnication A<->B<->C , source en A, auditeur en C

la fonction d'espace (fe) s'écrit alors:

fe = source * (x+revA) * ouvAB *(x+rev B) * ouvBC (x+rev C)

Le résultat est un son mono, qui ne tient pas compte de l'orientation de l'auditeur par rapport a la source ou au ouvertures.

rem: les ouvertures entre pièces ouvAB, ouvBC sont simulées par un filtrage des hautes fréquences et une baisse de niveau.

Le routage dynamique est réalisé avec l'object matrix.

ZoneFX

Des zones acoustiques d'effets (parois speciales, nuages ionizants...) pourront être placées dans les pièces. Si les formes sont simples (sphérique) la detection sera facile à reealiser. La partie la plus complexe semble la detection et la definition des ouverture entre pieces, et le calcul des trajectoires/alignement source/ouverture/auditeurs pour le calcul du son direct. La communication a partir d'un modele d'architecture type seconde life risque d'être complexe a réaliser.

Pour le moment, 2 configuration statique de d'espace et de position de la source et de l'auditeur ont été réalisé sous forme de preset dans le patch. Le résultat acoustique est très chantant, assez beau mais irréaliste. Le chainage des réverbération colore fortement le résultat.