locus sonus > audio in art





locus sonus > Symposium8

Last changed: 2014/03/07 19:27

 

This revision is from 2014/03/01 22:25. You can Restore it.



symposium #8
apr2014


Audio Mobility
LOCUS SONUS audio in art
http://locusonus.org/
http://www.ecole-art-aix.fr/
http://www.ensa-bourges.fr/
http://lames.mmsh.univ-aix.fr/


16, 17 & 18 avril 2014
de 9h à 18h

Amphithéâtre - École Supérieure d'Art Aix en Provence
http://www.ecole-art-aix.fr/

école supérieure d'art d'aix en provence / school of arts aix en provence
école nationale supérieure d'art de bourges / national high school of arts bourges
lames laboratoire de sociologie mmsh cnrs umr 7305 université aix marseille / lames sociology lab aix marseille university
seconde nature aix en provence
accord-cadre cnrs / ministère de la culture / funded by the french ministries for culture and research
ministère de la culture et de la communication / french ministry for culture & communication




menu
page 1
     introduction 
     presentation 
     programme 
     plan & contacts 


     menu symposiums 





introduction



Symposium #8 - Audio Mobility
Audio Mobility.

The fact that computers have become truly portable (smart phones) while being powerful enough to perform complex calculations in real-time is a very recent phenomenon. If a system capable of generating and capturing audio can share a user’s mobility, is the status of that audio changed? Can there be new forms of audio art that result from mobility? We propose to consider mobile audio-technology from two points of view. These can be assimilated to maps and  sounding. In the case of maps, we project space and trajectory through schematic representation while in the case of sounding, we activate the environment around us and in so doing collect information about it through feedback.

Prendre comme question de recherche, celle des auditoriums dans leurs relations et influences dans les cadres technologiques, et l'interroger du point de vue de la création et de la réception artistiques, permet de révéler grâce à une approche par regards croisés tout un faisceau de problématiques remarquées comme étant les plus actuelles et, à la fois, très ancrées historiquement. Ainsi, cette réflexion couvre et convoque de nombreux domaines : anthropologie sonore, sociologie des usages communicationnels, histoire et géographie de nos espaces sonores, architecture acoustique, musicologie, études radiophoniques, esthétique et histoire de l'art, philosophie, etc. et bien entendu la création artistique et musicale.

A traditional way of considering these two approaches to audio mobility might be that of experiencing audio phenomena we encounter as we cross a landscape (insect sounds, running water, or a noisy bar and the sound of traffic) versus hearing the ever changing sound of our own footsteps as they encounter different surfaces (gravel, leaves or a polished floor) and activate different resonant spaces or reflective surfaces (an empty hall, a carpeted room, a forest or a cliff face).

In terms of audio technology these two poles are epitomized by Locative Media on the one hand and sensor based computing on the other.

In reality, the line we can draw between these two models is not so clear-cut: radar, a sounding-technology, is used to make projections or charts and we can ping the network from our laptops to see if we are present (as a node on the network) and hybridization of these approaches might offer considerable creative possibilities. However, we consider these two poles as significant in this research into an art of audio mobility.

Mobile audio-device listening (ipods, smartphones) can be considered negatively since they tend to isolate the user from his or her naturally occurring sound environment. They can also be considered positively, as a way of recuperating for the user, an otherwise unpleasant sound space (when travelling in a saturated urban environment for example). Our hypothesis is that by incorporating information emanating from the environment itself, either through sensing or through localisation, the negative aspects of mobile listening might be reduced and the positive aspects augmented.

Audio Mobilité.

Le fait que les ordinateurs soient devenus réellement portables et suffisamment bon marché pour être dédiés à une tâche spécifique tout en étant assez puissants pour accomplir des calculs complexes en temps réel, est un phénomène très récent. Si un système capable de générer et de capter de l'audio peut partager la mobilité des utilisateurs, le statut de l'audio produit est-il modifié ? Peut-il y avoir une ou des formes nouvelles d'art audio qui découleraient de cette mobilité ?

Nous proposons de considérer les technologies audio-mobiles de deux points de vue qui peuvent être illustrés par les notions de cartographie et de sondage. Dans le cas des cartes, nous nous projetons dans le cadre d'une représentation (schématique et abstraite). Dans le cas du sondage, nous activons l'environnement autour de nous et nous récoltons ce faisant des informations sur cet espace.

Une façon plus traditionnelle de considérer ces deux approches de la mobilité audio pourrait être de comparer la manière dont nous percevons les phénomènes sonores que nous rencontrons : d’une part, notre disposition d’écoute lorsque nous traversons un paysage et un environnement sonore (sons d'insectes, d'eau courante ou d'un bar bruyant et le bruit de la circulation), et, d’autre part, le fait d’entendre le son continuellement varié de nos propres pas rencontrant différentes surfaces (gravier, feuilles ou un plancher poli) et activant différents espaces résonants ou surfaces réfléchissantes (une salle vide, une salle couverte de moquette, une forêt ou une falaise).

En réalité, la ligne que nous pouvons tracer entre ces deux modèles n'est pas aussi évidente. Le radar, par exemple, est une technologie de sondage utilisée pour réaliser des projections ou des cartes et, autre exemple, nous pouvons “pinger” le réseau à partir de notre ordinateur portable pour savoir si nous sommes présents (en tant qu’adresse ip connectée à ce réseau). Cependant nous considérons ces deux pôles, cartographie et sondage, comme significatifs lorsque nous nous posons la question d'un art de la mobilité audio.

Nous pouvons considérer aujourd'hui que nos appareils portables participent à nous isoler de manière néfaste de l'environnement sonore autour de nous (coupure), ou au contraire, qu'ils permettent la réappropriation d'un espace sonore urbain devenu saturé et l'augmentation de notre espace personnel d'écoute (couture). Notre hypothèse est que, en intégrant les informations émanant de l'environnement lui-même, soit par le biais de la captation soit grâce à la géo-localisation, les aspects négatifs de l'écoute mobile pourraient être réduits et les aspects positifs augmentés.






The AUDIO MOBILITY symposium is organised by Locus Sonus (Schools of Arts Aix en Provence & Bourges) and by LAMES MMSH (Laboratoire Méditerranéen de Sociologie - Sociology research lab),

with the partnerships of Seconde Nature (Aix en Provence).
with the help and support of the Research Agency & French Ministry of Culture framework agreement.

Le symposium AUDIO MOBILITÉ est organisé par Locus Sonus (École Supérieure d'Art d'Aix en Provence, École Nationale Supérieure d'Art de Bourges) et par le LAMES MMSH (Laboratoire Méditerranéen de Sociologie),

en partenariat avec Seconde Nature (Aix en Provence),
dans le contexte de l'accord-cadre CNRS/Min de la Culture.









présentation



The AUDIO MOBILITY symposium will take place on 3 days from the 16th to the 18th of April, 2014.

The access to the symposium is open to researchers, artists, students and people interested in the topic of the symposium.
Thanks for subscribing by contacting Anne Roquigny admin@locusonus.org
.


Le symposium AUDIO MOBILITÉ se déroule sur 3 journées du 16 au 18 avril 2014.

Le symposium est semi-public et ouvert aux chercheurs, artistes, étudiants et à tout public intéressé par la thématique du symposium.
Merci de vous inscrire auprès d'Anne Roquigny admin@locusonus.org
.





programme
16 - 18 apr 2014