locus sonus > audio in art





locus sonus > Symposium audio extranautes p2.fr (English, Français)

Last changed: 2012/03/03 21:43

 

This revision is from 2009/02/12 14:16. You can Restore it.

dec2007

Symposium Audio Extranautes
LOCUS SONUS audio in art
http://locusonus.org/

du 17 au 18 décembre 2007
École Nationale Supérieure d'Art de Nice Villa Arson
http://www.villa-arson.org/


Locustream Promenade, installation sonore, prototype
du 17 au 21 décembre 2007


Bulles, performance sonore par Julien Clauss
le 18 décembre 2007


Workshop - Ping The Vatican !
du 19 au 21 décembre 2007

menu
     argument 
     programme 
     images 
     participants 
     observateurs 
     workshop 
     plan & contacts 
     mp3 files 
     reports, pdf files 





participants



   
Roger Malina


Présentation

Intimate Science : Artists appropriation of science and the natural environment

Artists are appropriating scientific and technological tools and data for a variety of artistic purposes. A number of movements internationally include People's Science in India, new amateur science using crowd-sourcing and what might be called "micro-science" initiatives ( my analogy with the micro-credit movement) are taking place connected to the "Make" movements and extensions of the hacker culture. I will illustrate with some recent sound art examples from the MUTAMORPHOSIS conference in Prague.


retour au programme


Roger F. Malina est astronome et éditeur. Il est chercheur CNRS au Laboratoire d'Astrophysique de Marseille et ancien directeur de l'Observatoire de la NASA EUVE à l'Université de Berkeley, Californie. Il est Président du Conseil d'Administration de Leonardo/ISAST, San Francisco et Président de l'association Leonardo/Olats, Paris ainsi que rédacteur des publications Leonardo au MIT Press. Il écrit sur l'art et la science et a un intérêt particulier pour les dimensions culturelles des activités spatiales.
Il travaille actuellement sur un projet de satellite, SNAP, sur le mystère de l'énergie noire et la matière noire dans l'Univers.

  --> http://www.oamp.fr/
--> http://www.leonardo.info/
--> http://www.olats.org/
   
Samuel Bordreuil


Présentation

Audio Extranautes


retour au programme




Interventions précédentes et récentes

écoute mp3     Faire paysage: Landscaping versus scape landing (symposium 3 Audio Sites, nov 2006)
  écoute mp3     Dog poop girl (université FING, juin 2006)


Sociologue, Directeur de Recherche au CNRS, Directeur du LAMES (Laboratoire Méditerranéen de Sociologie) à la MMSH d'Aix-en-Provence.
Ses recherches portent principalement sur la dimension publique de la vie sociale, telle qu'elle s'incarne dans les espaces urbains, qu'elle se développe en sphères de débats (publics), qu'elle se manifeste au travers de mobilisations collectives (construction de publics). Dans ce cadre il porte une attention particulière aux nouveaux espaces et régimes de publicité portées par l'expansion des technologies du numérique.

Publications récentes :
- L'histoire de la 'Dog Poop Girl' revisitée : usages et mésusages d'un médium hétérotopique, in Réseaux, numéro spécial sur les blogs, automne 2006.
- A l'orée du monde, le monde, conférence donnée dans le cadre des journées sur "mobilités et mondialisation", décembre 2003, organisées par Dana Diminescu, MSH Paris et Anne Marie Morice, Synesthesie.com.
Texte et vidéo accessibles sur www.msh-paris.fr et sur le site de Synesthésie.
Il a publié en 2007 dans Libération un article remarqué sur la Nouvelle-Orléans.

Contributions antérieures à des ouvrages collectifs : La Ville desserrée, in "La ville, l'urbain : l'état des savoirs", Éditions de la Découverte, Paris (2000).
Anatomie d'une émeute inter ethnique : Crown Heights, New York, 19 août 1991, in "Les juifs et la ville", Presses Universitaires du Mirail, Toulouse (2000).
  --> http://www.mmsh.univ-aix.fr/lames/
--> http://www.imageson.org/
--> http://www.openfing.org/upfing06/
--> http://www.synesthesie.com/mobilites/
--> http://www.liberation.fr/opinions/rebonds/
   
Atau Tanaka


Présentation

Net_Dérive
Wearable Computing, Locative Media, and Mobile Music

Net_Dérive is an artwork in the domain of location sensitive mobile media art. It is an installation piece extending beyond the confines of a gallery, to include the urban environment. Conceived for participative use from advanced mobile telephones, they call upon techniques from interactive music applied to new contexts that include the interplay of sound and image, an exchange between participants in the gallery and participants in the streets, and the creation of an abstract narrative from audiovisual media captured on multiple mobile devices. Deployed on portable, networked, location-aware computing devices, we seek to create a kind of musical instrument, thinking of the city-as-instrument.


retour au programme




Interventions précédentes et récentes

    Publications Sony Computer Science Laboratory Paris
écoute mp3     BioMuse (Arte Radio)



Atau Tanaka est né au Japon en 1963, il a grandi aux États-Unis et a étudié à Harvard University, au Peabody Conservatory et au CCRMA (Center for Computer Research in Music and Acoustics) de l'Université de Stanford. En 1992, il obtient une résidence à la Cité des arts et travaille au département pédagogique de l'IRCAM. Il a également été artiste en résidence au STEIM, au V2 et "ambassadeur artistique" pour Apple Europe dans le cadre de sa recherche en musique interactive. En 1997, il s'installe à Tokyo sur l'invitation de NTT/ICC (Inter Communication Center). Il a reçu de nombreux prix et le soutien du GMD/Fraunhofer Society, et celui de la Fondation Daniel Langlois pour son travail en installation musicale sur réseau. Le travail d'Atau Tanaka porte sur des instruments avec capteurs sensoriels et des installations et performances sonores en réseau. Dès 1990, il adoptait le procédé Biomuse, fondé sur un système de capteurs électromyograme permettant de transformer le corps en véritable instrument multimédia. Il a été chercheur au laboratoire Sony CSL Paris jusqu'à cette année. Depuis 2007, il a rejoint l'équipe de Culture Lab à L'Université de Newcastle, où il a à présent une chaire d'enseignement en Digital Media.
  --> http://www.xmira.com/atau/net_derive/
--> http://www.ncl.ac.uk/culturelab/
--> http://www.fondation-langlois.org/html/f/page.php?NumPage=285
--> http://www.csl.sony.fr/staff/member/?username=atau
   
Locus Sonus Lab
Julien Clauss
Alejandro Duque
Scott Fitzgerald
Jérôme Joy
Peter Sinclair



Présentation

Questions de la Spatialisation sonore


retour au programme







Julien Clauss est un artiste français. Après une licence de mécanique des fluides et une maîtrise de technologie mécanique, il étudie l'acoustique au Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris. Le travail de Julien Clauss interroge de façon récurrente la perception de l'espace et la place de l'homme dans son environnement. En mettant en jeu la matérialité et la dimension spatiale du son, il engage physiquement l'auditeur dans les processus d'écoute.
--> http://www.cycliq.org/

Alejandro Duque est un artiste colombien diplômé de l'École d'Art de Medellin en Colombie. Il est actuellement doctorant en thèse de Philosophie de la Communication en Suisse à l'EGS (European Graduate School http://www.egs.edu, Switzerland). Sa recherche traite du piratage et de la manière dont les idées sont pillées sur les réseaux (sociaux, internet..) et comment des concepts de communautés marginales sont détournées et confrontées aux philosophies du monde occidental.
--> http://co.lab.cohete.net/

Scott Fitzgerald est artiste, enseignant et chercheur américain. Il invente et fabrique des outils technologiques, des programmes, des logiciels et des circuits électroniques dédiés et sur mesure pour ses propres projets et pour ceux qu'il développe avec d'autres artistes et collaborateurs. Il est diplômé du Département ITP, (InteractiveTelecommunications Program) de l'Université de New York NYU, il a aussi une expérience de travailleur social, de réalisateur de documentaires et de DJ pour la radio. Il a dispensé des cours de robotique et de programmation dans des Écoles Supérieures et il enseigne depuis plusieurs années les sciences physiques, la vidéo et les nouveaux média à la NYU .
--> http://ennuigo.com/

Compositeur et artiste-enseignant à l'École Nationale Supérieure d'Art de Nice Villa Arson depuis 1992, Jérôme Joy coordonne le laboratoire de recherche 3ème cycle Locus Sonus audio in art avec Peter Sinclair et Anne Roquigny. Après un parcours de performances et de concerts instrumentaux et électroacoustiques à partir de 1982, il développe depuis 1995 de nombreux projets en réseau (concerts, database sonore participative, musique électronique, radiophonie, cinéma et performances). Ses projets et concerts, personnels ou en collectif, sont présentés dans de nombreux festivals, colloques et événements internationaux. Ses dernières réalisations sont tournées vers les réseaux et la radiophonie - Collective JukeBox, picNIC, nocinema.org, PacJap, pizMO, Lib_, Sobralasolas ! -.
--> http://jeromejoy.org/
--> http://nocinema.org/

Peter Sinclair est un artiste principalement connu pour ses installations sonores et ses réalisations utilisant l'audio comme principal médium. Engagé dans des pratiques artistiques liées aux technologies il manipule ces médiums avec un regard critique, parfois ironique, mettant en oeuvre des rencontres entre hommes et machines pour créer des situations inédites. Son travail évolue de la mécanique burlesque, en passant par le détournement d'ordinateurs, jusqu'à la performance - son oeuvre parodie le langage des media modernes via des collaborations en réseau. Il enseigne à l'École Supérieure d'Art d'Aix-en-Provence où il est responsable du département son depuis 1996. Il est aussi membre du Conseil Scientifique du Bureau de la Recherche et de l'Innovation de la Délégation aux Arts Plastiques du Ministère de la Culture et co-dirige avec Jérôme Joy le laboratoire de recherche et cursus 3ème cycle Locus Sonus audio in art.
--> http://www.nujus.net/~petesinc/

   
   
Bastien Gallet


Présentation

Qu'est-ce qu'une étendue sonore?
L'installation sonore étant un art de l'espace, je m'interrogerai sur ce que le son "installé" fait à, de et avec l'espace. Ce qui me permettra de faire apparaître, sous le concept amphibologique d'espace, l'idée d'étendue.


retour au programme




Interventions précédentes et récentes

écoute mp3     Lieu et étendue (actualité/virtualité) (Symposium 1 Audio en Espace - Audio en Réseau, nov 2005)
écoute mp3     L'art Sonore ou les puissances du son (Symposium 3 Audio Sites, nov 2006)


Bastien Gallet est né à Paris en 1971 mais il n'y a pas vécu avant sa quinzième année. Il a étudié la philosophie (Université Paris IV-Sorbonne) et l'a enseignée à l'Université de Metz pendant deux ans. Il a travaillé au Festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence (conception et rédaction des programmes), à l'Ircam (animation de concerts-ateliers) et à la Cité de la Musique à Paris (commissaire de l'exposition "Espace-Odyssée" du 15 janvier au 5 septembre 2004). Il a fondé en 1997 avec Omer Corlaix les éditions Musica Falsa (devenues MF) qui éditent la revue du même nom. Il a été de 1999 à 2004 producteur à France Culture (émissions Voix Carrossable, Elektrophonie, Festivités, Le Chantier), et pendant trois ans directeur du Festival Archipel à Genève (2003-2006). Il fut pensionnaire à l'Académie de France à Rome (Villa Médicis). Il a publié de nombreux articles sur la musique et sur la philosophie ainsi que deux livres : en 2002 "Le Boucher du Prince Wen-houei : enquêtes sur les musiques électroniques" aux éditions MF et en septembre 2005 "Composer des Étendues : l'art de l'installation sonore" aux éditions de l'École des Beaux-Arts de Genève. Son projet romain a donné lieu à un livre à quatre (écrit et composé avec Arno Bertina, Ludovic Michaux et Yoan DeRoeck) qui est paru en novembre 2006 aux éditions Gilles Fage sous le titre "Anastylose". Il a publié récemment avec Laurent Perreau une traduction des écrits sur la musique d'Alfred Schütz (éditions MF). Son premier roman, "Une longue forme complétement rouge", est paru en janvier 2007 aux éditions Léo Scheer (collection "Laureli"). Bastien Gallet a participé le mois dernier à la conférence "Sound, Art, Auditory Cultures" organisée par Søren Møller Sørensen, Torben Sangild, Erik Granly et Brandon LaBelle à l'Université de Copenhague.
  --> http://www.d-i-r-t-y.com/
--> http://sonhors.free.fr/
--> http://www.editions-mf.com/
   
Jean-Paul Thibaud


Présentation

Notes pour une grammaire générative des ambiances urbaines

Qu'en est-il des variations et des permanences sensibles d'un espace public ? L'objectif sera de rendre compte de la manière dont une ambiance urbaine s'installe en mettant l'accent sur le rôle des conduites sociales et des manières d'être ensemble.


retour au programme


Jean-Paul Thibaud, sociologue et urbaniste, est directeur de recherche au CNRS. Chercheur au Cresson (Centre de Recherche sur l'Espace Sonore et l'Environnement Urbain, Umr 1563 "Ambiances Architecturales et Urbaines"). Son domaine de recherche porte sur la théorie des ambiances urbaines, la perception ordinaire en milieu urbain, la culture et l'ethnographie sensibles des espaces publics. Il est responsable scientifique du Réseau International Ambiance(s).

Quelques références bibliographiques :
- Grosjean, M., Thibaud, J.P. (Eds.) L'espace urbain en méthodes. Marseille : Parenthèses, 2001
- Amphoux, P., Thibaud, J.P., Chelkoff, G. (Eds.) Ambiances en débats. Bernin : A la Croisée, 2004
- Thibaud, J.P. De la qualité diffuse aux ambiances situées. In Raisons Pratiques. n.15 "La croyance et l'enquête", sous la direction de B. Karsenti et L. Quéré, Paris : Éditions de l'EHESS, 2004, pp. 227-253
  --> http://www.cresson.archi.fr/
--> http://www.cresson.archi.fr/PUBouvAMBIANCES.htm
   
Martin Howse


Présentation

No signal - xxxxx research and the Peenemünde project

Peenemünde [2008] presents an intense, conspiratorial three day long working group/workshop within a key, historical location actively examining that fiction which presents a dark heart of technology (as evidenced by electromagnetic practice), and a vivid relation to entropy/ecology. Martin Howse will expose recent research findings for this project within the frame of an artistic examination of transmission and intentionality.


retour au programme


Artiste, programmeur théoricien et réalisateur de films. Né en Angleterre en 1969 il a fait ses études au Goldsmiths College Fine Art London en 1989. Martin Howse a été invité dans le monde entier à faire des performances et collaborer à des projets intégrants des logiciels open sources et des modules "harware" qui produisent du codes et des données génératifs. Il a fondé le projet ap (artificial paradise) en 1998 pour produire et explorer la conception de système d'exploitation libre et artistique dans son sens le plus large. En 2005 il a fait partie de l'équipe qui a reçue le premier prix de Vida 8.0 section art et vie artificielle. En 2006 il lance le projet xxxxx à Berlin en collaboration avec Jonathan Kemp et avec le centre de recherche sur "Life Coding". Il participe à de nombreuses conférences, il organise souvent des workshops en lien avec ses activités. Il écrit aussi régulièrement pour les publications GNU/Linux consacrées aux logiciels libres.
  --> http://1010.co.uk/
   
Nicolas Maigret


Présentation

À la recherche des dimensions perdues

Analyse d'un panel de travaux sonores liés au réseau. Présentation du projet LAPS développé avec Nicolas Montgermont.


retour au programme




Interventions précédentes et récentes

écoute mp3     (Symposium 3 Audio Sites, nov 2006)
    Locus Sonus Roadshow, Marseille sept 2007 (videos)
    Mémoire Locus Sonus 2007


Nicolas Maigret, travaille principalement sur les liens qui unissent le sonore et le visuel. Après avoir terminé ses études aux Beaux-Arts de Besançon, il a étudié l'esthétique et la philosophie, et a travaillé comme artiste chercheur au sein de Locus Sonus laboratoire de recherche audio in art. Actuellement, il enseigne l'art des nouveaux médias à l'École des Beaux-Arts de Bordeaux. Il développe son travail à travers différentes pratiques comme l'installation, la composition, le son et le multimédia. Il expérimente les techniques de notre époque et leur capacité à autogénérer des formes esthétiques, des langages sonores ou visuels et des comportements spécifiques. Chacune de ses pièces est à la fois un micro-laboratoire et un point de vue sur l'outil technologique et son influence sur notre manière de penser et de créer. (Interface (Katovice, PL), Paris-Berlin (Paris, FR), Digital Story Telling (Ludvigsburg, DE), BHV (Paris, FR), Acces(s) (Pau, FR), Bandits Mages (Bourges, FR), GaleriaXXI (Varsovie, PL), Sonorités (Albi, FR).
  --> http://peripheriques.free.fr/
--> http://peripheriques.free.fr/LAPS
--> http://peripheriques.free.fr/ESPACES_CHANTANTS
   
Jean Cristofol


Présentation

Flux, stock, fuite ...

Il s'agit de parcourir quelques figures théoriques des flux, de tracer une ligne de l'une à l'autre et de tenter de saisir ce qui s'y joue d'un ordre particulier de temporalité.


retour au programme




Interventions précédentes et récentes

écoute mp3     Régimes de visibilité (symposium 3 Audio Sites, nov 2006)
écoute mp3     Les formes d'organisation du temps et de l'espace (ESA Aix en Prov, 2005)
écoute mp3     Le bien commun - 1 (Radio Grenouille, 2006)
écoute mp3     Le bien commun - 2 L'appriopriation du savoir (Radio Grenouille, 2006)
écoute mp3     Le bien commun - 3 La gestion des biens communs (Radio Grenouille, 2006)
écoute mp3     Partage du savoir (ESA Aix en Prov, janv 2007)


Philosophe, épistémologue, enseignant à l'ESA Aix-en-Provence (approche scientifique), Jean Cristofol propose une réflexion sur la notion même de "temps réel", et le cadre théorique et pratique dans lequel elle prend sens, celui qu'engage les dispositifs technologiques interactifs. Au-delà, il s'agit de prendre en compte la constitution d'une configuration conceptuelle (boîte noire, feedback et régulation, code et information, interface, simulation...) qui trouve ses sources dans la cybernétique, et qui continue, pour une large part, à déterminer l'horizon épistémique et imaginaire dans lequel s'élaborent ces dispositifs. C'est à partir de ce point de vue que le temps réel pourra être considéré comme lieu de croisement d'une réflexion qui suit plusieurs pistes : celle qui interroge les transformations de notre rapport à l'espace social et politique, l'apparition de modes nouveaux de représentation et d'action dans le monde de ce que Virilio appelle la "transapparence"; celle des modalités de l'inscription temporelle des arts visuels avec la photographie, le cinéma, la vidéo puis le numérique; celle enfin qui prend en compte le déplacement de la réflexion "esthétique" des objets vers les dispositifs, de la contemplation vers l'interaction. Ceci permet une approche théorique et critique d'un certain nombre des concepts dans lesquels les pratiques technologiques se pensent ou se projètent.
Il anime le laboratoire Plot au sein du programme de recherche Agglo, avec Fabrice Gallis et Guillaume Stagnaro.
Il interviendra en février prochain au colloque "SuperVitesse et WikiMémoire" (impact des nouvelles technologies sur l'imaginaire), organisé à Québec par Avatar - Vacuohm en collaboration avec Les Productions Recto-Verso et l'École des arts visuels de l'Université Laval.

Bibliographie:
CRISTOFOL, Jean. - "Inscriptions et singularité", Art / Cognition (Cyprès - École d'Art, Aix en Provence, 1993)
CRISTOFOL, Jean. - "Prédiction, Variation, Imprévu", Laboratoire Plot (Agglo - programme de recherche, 2003-2006)
  --> http://plotseme.net/
--> http://www.agglo.info/
   
Christian Licoppe et Julien Morel


Présentation

Les espaces sonores des communications visiophoniques sur mobile.

Notre communication vise à évaluer les façons dont les environnements sonores rentrent dans le cadre des interactions visiophoniques sur mobile. Le "dé-placement" du mobile dans la plupart des lieux susceptibles d'être fréquentés au quotidien, expose les locuteurs à des mondes sonores particulièrement variés, se prêtant plus ou moins bien à ce mode de communication. Par ailleurs, le débit 3G, le phénomène de latence (image/voix), l'utilisation chronique du haut-parleur, la distance bouche/microphone du mobile que l'on tient devant soi... accentuent les risques d'interférence sonore. Ces éléments suscitent des procédures d'ajustement mêlant ressources conversationnelles et visuelles. À partir d'enregistrements vidéo de communications visiophoniques, nous identifierons différents types de problèmes pratiques liés à ce format d'interaction et à l'acoustique des lieux de communication, et en particulier, les façons dont ils sont, dans la mesure du possible, surmontés.


retour au programme




Christian Licoppe est professeur de Sociologie des Technologies d'Information et de communication à l'École Nationale Supérieure des Télécommunications, Département EGSH (Gestion et sciences humaines).

Publications récentes :
- Licoppe C., Smoreda Z., 2006, Rhythms and ties towards a pragmatics of technologically-mediated sociability, in R. Kraut, M. Brynin, and S. Kiesler Eds., 2006, Computers, Phones, and the Internet: The Social Impact of Information Technology., Oxford University Press.
- Sociologie du travail et activité (Alexandra Bidet, coordinatrice)
La coprésence équipée : usages de la messagerie instantanée en entreprise, de Jérôme Denis et Christian Licoppe, Octares, 2006.
- Mobile Technologies of the City : eds M. Sheller and J. Urry
ICT and the engineering of encounters. A case study in the development of a mobile game based on the geolocation of terminal, de Christian Licoppe et R. Guillot, Routledge, 2006.
- Nouvelles technologies et modes de vie : Aliénation ou hypermodernité ? de P. Moati, Le commerce électronique, entre interactivité et interaction, de Christian Licoppe, Collection Monde en cours-essais, Éd. de l'Aube, 2005.
- Licoppe C., Smoreda Z., 2005, Are social networks technologically embedded?, Social Networks, vol. 27, n.4.




Julien Morel sociologue, chargé d'études à l'ENST, spécialisé dans l'analyse des usages des NTIC, et en particulier la téléphonie mobile (analyse de conversation, de la visiophonie, des images mobiles). Il a fait sa thèse sur les modalités d'ancrage des téléphonistes dans les lieux publics et les façons dont certaines composantes de ces environnements sont médiatisées dans les conversations :
J. Morel, "Vie publique et téléphonie mobile - Une approche praxéologique entre espaces publics d'usage et conversations", thèse de doctorat en sociologie, dir. F. Aballéa, université de Rouen, déc. 2006.

Publications récentes :
- J. Morel, "Les interférences sonores vues depuis la conversation téléphoniques", à paraître.
- M. Relieu, J. Morel, "Locating Mobility in Phone Conversations: Formulations of Location during Remote Guiding", Journal of Pragmatics, à paraître.
- J. Morel, M. Relieu, "Le caméraphone... pour être ensemble", Médiamorphoses, n.21, septembre 2007, p.107-112.

  --> http://ses.enst.fr/licoppe/
--> http://moreljul.free.fr/
   
Angus Carlyle



Présentation

Déjà Entendu: Some Thoughts on Sound and its Representation

The Buddha advised the impatient Malunkyaputta to experience the world without representation: "In reference to the seen, there will be only the seen. In reference to the heard, only the heard. In reference to the sensed, only the sensed. In reference to the cognised, only the cognised". My talk will conduct a brief reconnaissance of the physics of sound and the physiology of the ear before embarking on a exploration of the possibilities of representing the complexities of the heard world.


retour au programme


Angus Carlyle is a Reader in Sound Arts Practice at the University of the Arts, London and is Co-Director of CRiSAP (Creative Research into Sound Arts Practice).
In general terms, Angus' work explores the intersections between culture, technology and creativity. More specifically, he is interested in how our constructed "landscape" modulates a sense of the relationship between human beings and the environment.

He has lectured at various institutions in Europe, was a judge on the 2001 Economist magazine writing competition and on the 2002 backup digital arts festival in Germany. He wrote an article to accompany the CD that won the Prix Europa for Radio Art in 2003 and a chapter in a book that was awarded the 2003 Thames and Hudson Art Book of the Year. He was an editor for the European fashion magazine, themepark and has written for the Institute for Contemporary Art, The Wire, Black Dog Press, Hotshoe International, Eyemazing and Creation Books amongst others.

Angus' creative practice has principally involved the use and abuse of field recordings. Work in this vein has been played on Resonance 104.4 FM, on Collective JukeBox, on Radio Taxi, at the DCA Gallery in Tucson Arizona, the Zeppelin festival in Barcelona, the Los Angeles Contemporary Exhibitions (LACE) gallery, the Le Placard International Festival, the Port Elliot Literary Festival, in the High Desert Test Sites in Joshua Tree Valley and on the M25 motorway. He has recently begun working in two other directions: with found sound material and with using industrial signage as a vehicle for "silent" sound art. His work has recently appeared on the following compilations: Acoustic Tribute to Bear Bruno (Gruenrekorder), Bend It Like Beckett (Asphasia) and Signal (Finetuned).
He is the editor of Autumn Leaves: Sound and the Environment in Artistic Practice (Double Entendre) and is currently finishing a book on the art/pop band, The KLF.

  --> http://www.crisap.org/
--> http://www.positivesoundscapes.org/
--> http://www.finetuned.org/
--> http://www.vibrofiles.com/essays_autumn_leaves.php
   
Philippe Franck



Présentation

Synthèse des journées symposium et modération de la table ronde du mardi soir.


retour au programme




Interventions précédentes et récentes

écoute mp3     Son installé dans la ville (Symposium 1 Audio en Espace - Audio en Réseau, nov 2005)
    Au coeur de Locus Sonus (2004)



Historien de l'Art, critique et concepteur culturel, Philippe Franck dirige l'association interdisciplinaire Transcultures qu'il a fondée à Bruxelles en 1996 et a conçu de nombreuses expositions, rencontres internationales, manifestations et festivals. Depuis 2003, avec la Ville de Mons et Transcultures, il a lancé le festival international des arts sonores City Sonics, parcours d'installations et performances principalement à Mons et à Maubeuge. Il est également directeur artistique des Transnumériques, festival interdisciplinaire et transfrontalier des cultures électroniques qui relie Bruxelles, Mons, Liège mais aussi Maubeuge, Lille et Paris. Il est également conseiller artistique du Lux, scène nationale de Valence sur les rapports image-son (série Audio Lux). Parallèlement, il a écrit de nombreux textes sur la création contemporaine, sonore et numérique dans diverses publications culturelles belges et françaises, et enseigne les arts numériques à l'École Nationale Supérieure des Arts Visuels La Cambre (Bruxelles). Il est également membre du Conseil Scientifique de Locus Sonus, laboratoire de recherche en art audio (École Supérieure d'Art d'Aix-en-Provence, École Nationale Supérieure d'Art de Nice Villa Arson).
  --> http://www.transcultures.net/
--> http://www.citysonics.be/
--> http://www.transnumeriques.be/