locus sonus > audio in art





locus sonus > Proj Dibiase

Last changed: 2014/03/02 07:05

 

Projets (2014)

http://locusonus.org/documentation/img/logos/logo_locusonus_small2.jpg

Laurent Di Biase






Bio Laurent Di Biase








Réalisation / Research & Project :

(no English version)

Mon projet de recherche s’élabore autour des relations entre le son et son propre contexte à la fois spatial et environnemental grâce à l’utilisation de procédés technologiques digitale préexistant comme les outils et appareils numériques mobile.

Mais aussi par l’élaboration d’une interface de création informatique par le biais de logiciels de programmation, offrant une liberté de déplacement et d’agencement nomade tout en impliquant des recherches autour des technologies de captation, de traitements en temps réel et de transmission de flux en direct. Le projet est une performance audio streaming qui se développe à travers des notions de cartographies dynamiques sous la forme d’une géo-fiction expérimentale utilisant un mode de réalisation, créé à partir de l’environnement sonore direct, ainsi que des notions de sondage mais sur une trame d’improvisation et d'actions scénarisées, inspiré de l’univers cinématographique.

Je souhaite ainsi mettre en place un système de captation sonore mobile se déplaçant à différents endroits de la ville d’Aix-en-Provence. Les flux de captation diffusés en streaming sont recueillis simultanément auprès d'une régie de montage et traitement pour réaliser une forme fiction sonore à partir d’un mixage en direct des évènements.

Depuis 2011, je poursuis un projet de performances sonores mélangeant la pratique du Field recording et du Live processing réalisé lors de différents voyages. Cette

démarche permet d’investir différent contexte environnemental, naturel, urbain, transport, offrant la possibilité d’utiliser ce qui les caractérise et ce qu’il génère en nature, comme source d’élément de composition par l’aléatoire.

En résulte une forme musicale utilisant des éléments d’intervention bruitiste confrontés à un environnement sonore particulier. Ce qui m’intéresse ici c’est le rapport direct entre les phénomènes aléatoires du réel et l’improvisation sonore joué dans un contexte précis. Des enregistrements audio ainsi que des documents

photographiques et vidéo témoignent des différentes étapes de développement, notamment une série de performance audiovisuelle streaming réalisée durant ma résidence Géographie Variable à la Chambre Blanche à Québec.

Ce projet, je souhaite continuer à le développer grâce à ce temps de résidence d’artiste durant le symposium Locus Sonus #8 autour de l’audio mobilité, dans le but de développer son concept médiatique, reposant sur la diffusion streaming en direct de ces actions. Ainsi que se concentré sur une dimension sonore scénarisée que je souhaite mettre en place dans le cadre d’intervention in situ.

Les moyens multimédias apparaissent nécessaires selon les situations trouvées pour permettre de décrire le contexte scénographique en jouant avec les éléments qui compose cet environnement.

J’aimerais lui donner la forme d’une géo-fiction, traçant comme un portrait de la ville de Aix-en-Provence à travers une cartographie géo-multimédia. Le principe se définit par l’utilisation de l’environnement sonore direct comme support de création mais sur une trame d’improvisation et d'actions scénarisées.

La création se fera dans un contexte d’interventions simultanées, similaire aux plateaux de tournage de film mais sur le vif. L'espace environnemental est ainsi utilisé comme support narratif à l'exploration sonore.

Un cinéma sonore dans le vif numérique.



http://locusonus.org/documentation/img/LAB/dibiase.jpg