NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1923 __ Radiola — Radio news
Comment : Radiola was a privately owned French radio station which broadcast under that name from 6 November 1922 until 28 March 1924, to promote the Radiola radio receivers produced by the SFR. It made its first test transmissions on 26 June 1922 and broadcast its first news bulletin on 6 January 1923. Radiola's star announcer was Marcel Laporte (Radiolo). (Compiled from various sources)
French comment : L'année 1923 est marquée par le développement des informations sur l'antenne de Radiola. Le 6 janvier 1923, elle diffuse le premier journal parlé de l'histoire de la radio française. Elle fait appel pour cela à Maurice Privat qui organise depuis maintenant 2 ans un 'journal parlé" en public mais sans micro depuis une salle parisienne. Radiola lui tend son micro ce 6 janvier 1923. Mais l'expérience s'arrêtera là car, le 31 janvier, la station embauche un autre précurseur dans ce domaine, Maurice Vinot, dit Gabriel Germinet. Maurice VINOT est à l'origine du Radio-Journal et inventeur de la voiture émettrice pour les reportages. Il devient Directeur des Programmes de Radiola. Il crée à Radiola un véritable journal d'informations parlées avec toutes les rubriques et la structure des journaux actuels. Il embauche le premier journaliste reporter de la station, Edmond Dehorter, dit "le Parleur Inconnu", qui réalise pour Radiola et pour la radio française, les premiers reportages sportifs. Le 6 mai 1923 : Premier reportage en différé de la radio française. Edmond Dehorter se trouve au stade Buffalo pour le match de boxe Carpentier-Nils. Il commente le match par téléphone au studio de Radiola à une sténo-dactylo qui traduit immédiatement le commentaire lu au micro par le speaker Radiolo. Le différé n'est que très léger mais il manque surtout l'ambiance sonore du match. Le 6 octobre 1923 : Premier reportage sportif en direct de la radio française. Edmond Dehorter assure le reportage du match de boxe Criqui - Hebrans depuis la salle Wagram. Le micro est installé au pied du ring et les auditeurs peuvent pour la première fois entendre l'ambiance du match derrière les commentaires du reporter. A partir du 26 juillet 1926, Radiola signe un accord avec l'Agence Havas pour la communication de nouvelles et d'informations. Jusqu'à ce jour, les agences de presse ne travaillaient qu'avec la presse écrite. Les informations de Radiola feront l'objet d'une des premières censures gouvernementales de la radio en France le 19 octobre 1923. La station avait décidé d'offrir son micro à Léo Poldès, connu pour ses opinions socialistes. L'émisssion s'intitulle "Journal sans fil". Diverses rubriques polémiques sont programmées mais le veto du sous-secrétaire d'Etat aux PTT, Paul Laffont, empêchera sa diffusion.En octobre 1923, Radiola inaugure pour la première fois en France, une émission féminine. Elle est présentée par uns speakerine qui restera pour toujours anonyme puisque appelée "Radiolette" à l'antenne. En quelque sorte, la mode des voix féminines anonymes est lancée par Radiola car durant les décennies qui suivront, les femmes à l'antenne n'utiliseront souvent que leur prénom. (Compiled from various sources)
Urls : http://100ansderadio.free.fr/HistoiredelaRadio/Radiola/Radiola-1923.html (last visited ) http://www.archive.org/stream/radiobroadcast04gardrich/%23page/62/mode/2up (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: