NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1323 __ « Musica speculativa secundum Boethium »
Johannes de Muris (Jean de Murs; Johannis de Muris; Jean de Muris; Jehan des Muris) (ca 1290-1350)
Comment : French music theorist, astronomer and mathematician Johannes de Muris was active in the first half of the fourteenth century (born in Normandy about 1295). Some of his most important works, including the music treatises « Notitia artis musicae » and the « Musica speculativa secundum Boetium » were written in Paris in the early 1320's where he also attained the academic degree of Magister (1321). Johannes' writings on musical proportions and mensural notation were cited by numerous writers for at least two centuries. The first book of the « Notitia », titled « Musica theorica » is concerned with terms and definitions (of sound in general and musical proportions). The second book, « Musica practica » deals with musical time, its measurement and notation. Muris especially addressed certain issues of mensural notation. Chapter 5 of Book 2 titled « De figuris nominandis » (Concerning the naming of musical figures) is of particular interest for its treatment of notation issues. (www.notaquadrata.ca)
French comment : En 1319, il rédige son « Ars novae musicae ». Suivant Boèce, il applique les proportions numériques à la musique, et au motet (musique polyphonique). Relations entre la musique et l’univers. Pour ce qui concerne la musique mesurée, il fait correspondre autant de divisions binaires qu’il y en a de ternaires. Théoricien de la musique il publie « De sonis musicis » sur les proportions mathématiques en musique et « Ars novæ musica » sur les intervalles en musique publié en 1319. Il publie ensuite « Musica speculativa secundum Boethium » en 1323 puis « Libellus cantus mesurabilii ». C'est un des précurseurs de l'unification du quadrivium et ses théories sont enseignées à la Sorbonne et dans de nombreuses universités de France et d’Allemagne. Jean de Murs applique les proportions numériques à la musique polyphonique parce qu’il croit à l'existence de relations entre les proportions numériques de la musique et celles de l'univers. Avec Philippe de Vitry, c'est un des fondateurs de l'Ars Nova en France. Il présente le système mensuraliste de l’ars nova dans « Notitia Artis Musicae » en 1321. (Compiled from various sources)La « Musica speculativa » fut très lue au Moyen Age. Au commencement du Quattrocento, Prosdocimo de Beldomandi la commenta. Sous ce titre : « Musica maiiuscripta et composita », elle fut imprimée à Leipzick en 1496; elle le fut de nouveau, à Francfort, en 1508, sous cet autre titre : « Epytoma Johannis de Mûris in Musica Boecii ». On cite également [...] un « Tractatus practicse cantus mensurabilis », une « Ars summaria contrapuncti», traités qui, tous deux, ont été commentés par Prosdocimo de Beldomandi. (Pierre Duhem, 1916)
Source : Johannis de Muris (1323), “Johannis de Muris Notitia artis musicae et Compendium musicae practicae; Petrus de Sancto Dionysio Tractatus de musica”, ed. Ulrich Michels, Corpus scriptorum de musica, vol. 17 (Rome, 1972)
Source : Johannis de Muris (1323), "Quadripartitum numerorum" de Jean de Murs”, introd. et éd. critique par Ghislaine L'Huillier, Paris, École des chartes, 1991.
Source : Jean de Murs (1323), “Écrits sur la musique”. Textes en latin, traduction et commentaire de Christian Meyer, Paris, CNRS Éditions (« Sciences de la musique »), 2000.
Urls : http://www.musicologie.org/Biographies/j/johannes_de_muris.html (last visited ) http://www.chmtl.indiana.edu/tml/14th/MURARSC_TEXT.html (last visited ) http://www.persee.fr/articleAsPDF/medi_0751-2708_1997_num_16_32_1380/article_medi_0751-2708_1997_num_16_32_1380.pdf (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: