NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1905 __ Télémécanique
Édouard Branly (1844-1940)
Comment : Edouard Branly conducts a conference on wireless telegraphy before an audience of 5,000 in Paris. In 1905 Edouard Branly made a successful public presentation of remote control experiments named ”telemecanique” (telemechanic) in Paris in the Trocadero. The invention of the wireless telegraphy by Edouard Branly in 1890 allowed the wireless communication without heavy infrastructure. Edouard Branly presented in 1905 in Paris an experiment named ”Télémécanique” (”remote mechanics”), he sent commands to mechanical systems using wireless communication between transmitter and receivers independently of tuning. 30th of June 1905.
French comment : Dès 1898, Edouard Branly développe la télémécanique, véritable ancêtre de la télécommande. Il améliore pendant plusieurs années son dispositif et réalise une démonstration publique de ses expériences au Trocadéro, le 30 juin 1905, devant le tout Paris. Des milliers de personnes se disputent l’une des 5000 places que peut contenir la salle. Il y a là les plus hautes autorités de l'Etat, les corps constitués, les ambassadeurs, le haut commandement militaire ainsi que le peuple des faubourgs. Albert de Lapparent, membre de l’Académie des sciences et collègue de Branly à l’Institut Catholique, nous dépeint de façon précise et vivante cette démonstration : « Imaginons deux stations, une de départ, l’autre d’arrivée, en communication par la télégraphie sans fil, à l’aide des appareils à antennes que la pratique à définitivement consacrés. A la station d’arrivée se trouvent plusieurs mécanismes qu’il s’agit d’actionner à distance. Dans les expériences de M. Branly, ces appareils étaient : 1°/ un groupe de lampes électriques, qu’on devait allumer ou éteindre ; 2°/ un ventilateur à ailettes, pouvant tourner sous les regards de l’assemblée ; 3°/ un électroaimant, soulevant, lorsqu’il était en action, un boulet de canon, qu’il laissait retomber, quand l’animation cessait, avec un bruit facile à entendre ; 4°/ un pistolet chargé, faisant feu au commandement. Pour mettre ces instruments en action, la station d’arrivée dispose d’un appareil spécial. Dans cet appareil sont contenus les instruments, notamment les radioconducteurs, qui doivent recevoir et utiliser l’impulsion partie de la station de départ. La pièce principale est un appareil moteur, capable de faire tourner un arbre en bois… Les choses sont disposées de telle sorte que, quand le moteur électrique fonctionne, le télégraphe automatique sans fil envoie immédiatement, à la station de départ, une dépêche qui s’inscrit sur un rouleau de papier, comme dans l’appareil morse, utilisé par la télégraphie ordinaire… ». (Jean-Claude Boudenot, "Comment Branly a découvert la radio ?", 2007)
Urls : http://www.schudak.de/timelines/france-labelleepoque-part3-1905-19091905.html (last visited ) http://cths.fr/an/prosopo.php?id=1378 (last visited ) http://www.udppc.asso.fr/paris2007/docactes/2007/28_04032008030404.doc (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: