NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1899 __ « Acousmate »
Guillaume Apollinaire (Wilhelm Albert Włodzimierz Apolinary de Wąż-Kostrowicki) (1880-1918)
Comment : Here is what the "Dictionary of the Académie française" says in its fifth edition of 1798: ‘ACOUSMATE. Noun singular. Noise of human voices or instruments that one imagines one hears in the air.’ Biographers have written that St Cecilia, ready for her martyrdom, heard within herself the songs of angels, from which derives her title as the patron saint of music. If this historical point is correct, St Cecilia was in a state of acousmate, or of enchantment, for these two words in the language of learned metaphysicians, are essentially synonymous. Both designate a mental condition, which few physiologists know how to distinguish. The condition is rarely morbid, sometimes endemic; but those who suffer from it, when they are not saints, have often imputed it to witchcraft". (Antoine-Augustin Renouard, "Remarques morales, philosophiques et grammaticales", in Dictionnaire de l'Académie française, 1807. Apollinaire gave this title of acousmate to two of his poems. The first is a poem included in the Stavelot anthology, and pro)
French comment : "Des biographes ont écrit que Sainte Cécile, prête à recevoir le martyre, entendoit au dedans d'elle-même des chants angéliques; d'où lui est venu le titre de patronne des musiciens. Si ce trait d'histoire est exact, Sainte Cécile étoit alors dans un état d'Acousmate ou d'Incantation; car ces deux substantifs, dans le langage des doctes métaphysiciens, sont essentiellement synonymes. L'un et l'autre désignent une affection mentale, que peu de physiologistes savent distinguer;affection rarement morbifique, parfois endémique, mais dont ceux qui en souffroient, quand ils n'étoient pas des saints, ont souvent imputé la cause à sorcellerie.". (Antoine-Augustin Renouard, "Remarques morales, philosophiques et grammaticales", in Dictionnaire de l'Académie française, 1807. Le poète Guillaume Apollinaire donna à deux poèmes ce titre d'acousmate. Le premier est poème inclut dans le recueil "Sta)
Original excerpt : « Acousmate.Paix sur terre aux hommes de bonne volonté / Les maris voudraient agir l'outil n'a pas de manche / Sur les doigts de cet homme on voit des taches d'encre / Les hommes et les FEMMES sont tous insermentés / Les bergers écoutaient ce que disaient les anges / Leurs âmes s'apaisaient comme un midi d'été / Les bergers comprenaient ce qu'ils croyaient entendre / Car ils savaient déjà tout ce qu'ils écoutaient / Sur cette assiette Hélas ! j'aperçois trois chiures / Mais presque toutes les mouches sont mortes de froid / Car c'est l'hiver oui mon vieux ça va bien ça va même très bien / Ces pâtres sachant qu'un enfant venait de naître / Près de là / Sur ce coup de minuit d'un jour alcyonien Se mirent tous en route au son de leurs musettes. »
Source : Apollinaire, Guillaume (1899), “Acousmate”, in “ Le guetteur mélancolique — Stavelot”, ca. 1899; first published in “Le Guetteur Mélancolique”, poèmes idédits, Paris : Gallimard, 1952.
Source : Apollinaire, Guillaume (1899), “Acousmate”, Lacerba no. 9, 8 May 1915.
Source : Battier, Marc (2006), "Des unanimistes à l'art sonore : quand la littérature, l'art et la musique recréent la technologie", in Musique et Modernité en France (1900-1945), Observatoire International de la Création Musicale, Les Presses de l'Université de Montréal.
Source : Battier, Marc (2009), "What the GRM brought to music: from musique concrète to acousmatic music", CMC 2009.
Urls : http://www.gumicart.com/poesie/poemes/France/apollinaire/apollinaire12.html (last visited ) http://joel.robreau.free.fr/htm/poetApollinaire.htm (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: