NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1877 __ The first telephone central station in Cincinnani
French comment : Le téléphone en Amérique.Le 1er septembre 1877, il a été installé un premier bureau téléphonique à Cincinnani [Ohio], et il y a maintenant dans cette ville, 800 abonnés. On emploie 800 instruments qui déservent une longueur de fils de 3000 milles. Ces fils sont posés sur des poteaux sur une longueur de 75 milles. Chaque abonné a son bureau particulier à l'administration centrale, et on transmet plus de 6000 "Switching" par jour. (In "Faits divers", In "La Lumière Électrique)Journal Universel d'Électricité", 1e série, vol. 2, n°1-24, 1880, Paris : Union des syndicats de l'électricité, 3ième Année, 1 janvier 1880, No. 1, p. 20).Dans l'origine, les Américains avaient prévus tout le parti qu'on pourrait tirer de la téléphonie pour la télégraphie privée, au sein des villes,et on ne tarda pas, dans ce pays, à créer des bureaux téléphoniques qui permettaient de mettre en rapport les uns avec les autres, les différents particuliers, abonnés à ces bureaux. Ces établissements, à peine créés, se développèrent avec une telle rapidité, qu'on se trouva bientôt en présence d'une foule de difficultés techniques qu'il a fallu résoudre, pour permettre une exploitation régulière de ce système de télégraphie, et ce n'est que dernièrement que l'on a pu obtenir, sous ce rapport, une solution satisfaisante. Encore même aujourd'hui, cherche-t-on à améliorer le système, et nous voyons à l'Exposition [de l'Électricité], deux combinaisons qui semblent réaliser un progrès réel. Il serait bien long d'entrer ici dans tous les détails que cette question comporte ; nous dirons seulement que le principe général sur lequel est fondé ce genre d'exploitation, est que les abonnés sont tous reliés séparément par un ou deux fils à un bureau central, que chacun de ces fils aboutit à un commutateur et à un appareil indicateur pour la désignation des appelants, et que des employés chargés de répondre aux appels, mettent les abonnés en rapport, les uns avec les autres, par des liaisons métalliques opérées sur les commutateurs. Seulement, quand le nombre des abonnés est considérable, ces liaisons se font assez difficilement ; car, en outre que les recherches sont plus difficiles, il faut s'assurer si les abonnés appelés ne sont pas déjà en rapport avec d'autres correspondants, et c'est pour éviter ces pertes de temps que M. Haskins a imaginé un système d'épreuve, très simple, qui permet de savoir instantanément, sur chaque commutateur, si la personne appelée est occupée ou non d'autre part. (Theodore du Moncel, p. 185)
Source : Du Moncel, Theodore (1881), “Les progrès de la téléphonie”, extrait d’une conférence faite à l’Exposition d’Électricité le 25 octobre 1881, In "La Lumière Électrique — Journal Universel d'Électricité", 1e série, vol. 5, n°53-78, 1881, Paris : Union des syndicats de l'électricité, 2 novembre 1881, No. 62, pp. 165-169.
Source : Du Moncel, Theodore (1881), “Les progrès de la téléphonie”, extrait d’une conférence faite à l’Exposition d’Électricité le 25 octobre 1881, In "La Lumière Électrique — Journal Universel d'Électricité", 1e série, vol. 5, n°53-78, 1881, Paris : Union des syndicats de l'électricité, 5 novembre 1881, No. 63, pp. 184-186.
Source : Du Moncel, Theodore (1881), “L’Organisation des bureaux téléphoniques”, In "La Lumière Électrique — Journal Universel d'Électricité", 1e série, vol. 5, n°53-78, 1881, Paris : Union des syndicats de l'électricité, 24 décembre 1881, No. 78, pp. 429-434.
Urls : http://cnum.cnam.fr/CGI/fpage.cgi?P84.2/24/100/542/0/0 (last visited ) http://cnum.cnam.fr/CGI/fpage.cgi?P84.5/190/100/472/0/0 (last visited ) http://cnum.cnam.fr/CGI/fpage.cgi?P84.5/433/100/472/0/0 (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: