NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1875 __ « Une Ville Idéale »''' (An Ideal City / Amiens in the Year 2000) » — Concert en réseau par téléphone
Jules Verne (1828-1905)
Comment : In December 1875 Jules Verne was nominated Director of the Academy of Sciences, Great Literature and Arts of Amiens. On this occasion he made a speech which remains famous: “Une Ville idéale” (A Ideal town). It was about a dream. Jules Verne dreamt of his town in the future. Careful not to offend his contemporaries, he evoked Amiens in the future while talking about novelties that were a long time in coming and of things that should already exist!. (Ville d’Amiens)The wireless remote control at long distance had been the principal theme of the work of the French physicist and doctor Edouard Branly from 1890 to 1905. The French author Jules Verne wrote in 1875 a speech about the city he lived, and where Edouard Branly was born. Jules Verne, director of Académie des Sciences, des Lettres et des Arts d'Amiens, addresses a meeting on 12th December 1875 and tells the membership how he envisions the city of Amiens may be in the year 2000. Jules Verne who would have been 172 in the year 2000 dreamt some day that he was hanging around in a totally unknown city. He predicted that the music of the future, represented for instance by “A reverie in A minor on the square of the hypothenuse”, would be “neither human or celestial - no lilt, no beat, no melody, no rhythm : quintessence of Wagner, audiomathematical, etc. One item of this text described the retransmission by remote control in real time of a music concert between concert halls. In this novel we find the first description of a networked concert – Amiens / London / Vienna / Roma / St Petersburg / Peking. Musical recitals are sent by wire from an artist to pianos all over the globe. (Compiled from various sources)
Original excerpt 1 : « Translated excerpt (in Spanish) :. » (« En esa sala –se lo oía de sobra– una inmensa multitud aplaudía hasta venirse abajo. Afuera se extendía una larga cola, a través de la cual se propagaba el entusiasmo del interior. En la puerta se desplegaban carteles gigantescos, con este nombr)
Original excerpt 2 : « Dans cette salle.on l’entendait de reste.une foule immense applaudissait à la faire crouler. En dehors s’étendait une longue queue, à travers laquelle se propageait l’enthousiasme de l’intérieur. À la porte s’étalaient des affiches gigantesques, avec ce nom en lettres colossales : PIANOWSKI, PIANISTE DE L’EMPEREUR DES ÎLES SANDWICH. Je ne connaissais ni cet Empereur ni son virtuose ordinaire. « Et quand Pianowski est-il arrivé ? demandai-je à un dilettante, reconnaissable à l’extraordinaire développement de ses oreilles. - Il n’est pas arrivé, me répondit cet indigène, qui me regarda d’un air assez surpris. - Alors, quand viendra-t-il ? - Il ne viendra pas », répliqua le dilettante. Et, cette fois, il avait parfaitement l’air de me dire: « Mais vous, d’où venez-vous donc? » « Mais, s’il ne vient pas, dis-je, quand donnera t-il son concert? - Il le donne en ce moment. -Ici ? - Oui, ici, à Amiens, en même temps qu’à Londres, à Vienne, à Rome, à Pétersbourg et à Péking! » - Ah ça! pensai-je, tous ces gens-là sont fous! Est-ce que, par hasard, on aurait laissé fuir les pensionnaires de l’établissement de Clermont? » « Monsieur, » repris-je... - Mais, monsieur, me répondit le dilettante, en haussant les épaules, lisez donc l’affiche! Vous ne voyez pas que ce concert est un concert électrique! » Je lus l’affiche!... En effet, dans ce même moment, le célèbre broyeur d’ivoire, Pianowski, jouait à Paris, à la salle Hertz; mais au moyen de fils électriques, son instrument était mis en communication avec des pianos de Londres, de Vienne, de Rome, de Pétersbourg et de Péking. Aussi, lorsqu’il frappait une note, la note identique résonnait-elle sur le clavier de ces pianos lointains, dont chaque touche était mue instantanément par le courant voltaïque! Je voulus entrer dans la salle! Cela me fut impossible! Ah! je ne sais pas si le concert était électrique, mais je puis bien jurer que les spectateurs, eux, étaient électrisés!. »
Source : Verne, Jules (1875), “Une Ville Idéale en l’an 2000”, Édition annotée par Daniel Compère, maître de conférence à l’Université de Paris III Sorbonne Nouvelle, Édition CDJV - La Maison de Jules Verne, sous la direction de Jean Paul Dekiss, Amiens, 1999, pp. 18-29.
Source : Vareille, J., Le Parc, P. and Macé, L (2007), “Web Remote Control of Mechanical Systems : Delay Problems and Experimental Measurements of Round Trip Time”, In “Applications of Time Delay Systems”, LNCIS Lecture Notes in Control and Information Sciences, edited by John Chiasson & Jean-Jacques Loiseau, Berlin Heidelberg New York : Springer Ed. 2007, p. 118.
Source : Vierne, Simone (1995), "Du Temps que les Dieux et les Bêtes parlaient ...", In "Hermès sans fil — Imaginaire de la communication à distance", edited by Alain Montandon, Presses Université Blaise Pascal, pp. 27-28.
Source : LABO [Jérôme Joy] (2003), “Construction de situations collectives d’invention - homestudio et dispositifs audio en réseau”, In “Volume ! La revue des musiques populaires”, n° 1(2), 2003, pp. 19-42.
Urls : http://www.phys.uu.nl/~gdevries/etexts/ville/ville.html (last visited ) http://www.cim.mcgill.ca/sre/projects/rtnm/history.html (last visited ) http://www.techblogs.it/uchronia/2008/03/tecnologia-alternativa-mystere.html (last visited ) http://www.scribd.com/doc/14243956/Julio-Verne-Ensayos-Discursos-Poemas-y-Cartas (last visited ) http://www.amiens.fr/decouvrir/jules-verne/ville-ideale_ang.asp (last visited ) http://www.seteun.net/IMG/pdf/7_LABO.pdf (last visited ) http://jv.gilead.org.il/zydorczak/ideal-pl.html (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: