NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1869 __ « Étude sur les moyens de communication avec les planètes »
Charles Émile-Hortensius Cros (1842-1888)
Comment : Cros was convinced that pinpoints of light observed on Mars and Venus, probably high clouds illuminated by the sun, were the lights of large cities on those planets. He spent years petitioning the French government to build a giant mirror that could be used to communicate with the Martians and Selenites by burning giant lines on the deserts of those planets. He was never convinced that the Martians were not a proven fact, nor that the mirror he wanted was technically impossible to build. In his book Études sur les moyens de communication avec les planètes (1869; “Studies on the Means of Communication with the Planets”), he projected a huge concave mirror with focal length equal to the distance of Mars or Venus from the Earth. Sunlight concentrated by the mirror would fuse the planetary surface in geometric patterns that would presumably be intelligible to higher forms of life anywhere in the universe.He presented to a conference in 1869, a "Study on the means of communication with the planets" in which he proposed a method of communication with the inhabitants of Mars and Venus. His idea revolved around using an extremely bright light concentrated by an array of parabolic reflectors (these days communication through space is achieved with radio waves but these are, after all, really the same thing). Images could be transmitted by breaking them up into individual pixels, either on or off, and then sending them a line at a time using an encoding that these days we would call run-length encoding. (Compiled from various sources)
French comment : Lazare Weiller, le concepteur de la "roue à miroirs", dans son article 'La photographie des couleurs", Revue des deux mondes, mars-avril 1894, évoque la figure de Charles Cros, en indiquant qu'"il s'attacha à la transmission des images à distance". A vrai dire, il est difficile de créditer Cros de contribution majeure dans ce domaine. Mais il est indéniable que Cros a imaginé la possibilité de transmettre des images à distance, y compris de manière interplanétaire. (Charles Cros) s'inscrit en fait dans la tradition d'un Lucien de Samosate ou d'un Tiphaigne de la Roche, qui avaient eux aussi imaginé des dispositifs permettant la communication interplanétaire. En mai 1869, l'astronome Camille Flammarion invite Charles Cros a faire une conférence dans la salle des Capucines sur les possibilités de communication avec les éventuels habitants d'autres planètes. Cros publie en août de la même année un article intitulé "Etude sur les moyens de communication avec les planètes" dans la revue Cosmos. [...] Dans cet article, Cros imagine un système de transmission lumineuse utilisant une puissante lampe électrique, mise au foyer d'un miroir réflecteur parabolique dont l'axe principal est dirigé vers l'astre destinataire du message. Ce dispositif n'est pas encore vraiment un système de transmission d'images, mais plutôt de transmission de signaux lumineux. Cros imagine même qu'elles devront être les procédures de formalisation des messages pour que les habitants des autres planètes comprennent qu'il s'agit de signaux volontaires et non de simples scintillements ! [...] Plus élaboré, si l'on ose dire, est le système imaginé dans la fantaisie "Un drame interastral", publiée par Cros en 1872 et dédiée à Rodolphe Salis, l'animateur du cabaret Le Chat Noir. Dans ce récit, censé se passer en 2872, les habitants de la Terre communiquent avec les Vénusiens et échangent avec ceux-ci des images de fleurs. [...] En 1873, la revue La Nature (p.287) publie dans sa chronique "Académie des sciences" (séance du 23 septembre 1873) un compte-rendu du "Projet de communication avec les habitants de Venus". (André Lange)
Source : Cros, Charles (1869), “Étude sur les moyens de communication avec les planètes”, In Cosmos, 7, 14 and 21 August 1869, Paris, Cosmos, 62 rue des Écoles, and Gauthier-Villars; and In “Oeuvres Complètes”, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1970, pp. 510-525.
Source : Lange, André (1986), “Stratégies de la musique”, Pierre Mardaga, Bruxelles-Liège, 1986.
Urls : http://articles.adsabs.harvard.edu/full/1988O%26T....16...31P (last visited ) http://histv2.free.fr/cros/crosbio.htm (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: