NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1843 __ Recording sound vibrations
Marie Constant Duhamel (1797-1872)
Comment : Jean-Marie Constant Duhamel (1797-1872) discovered that a pen attached to a tuning fork would record its vibrations on a piece of paper, when the fork was struck. Thomas Young (1773-1829), in 1806, applied Duhamel's apparatus to a rotating cylinder coated with wax. Neither, of course, constituted the recording of sound in air, and neither was capable of reproduction. (David L. Morton jr (2004) “Sound Recording. The Life Story of a Technology”). (Benjamin S. Beck, “First sound recording”)In 1807, Thomas Young described a method of recording the vibrations of a tuning fork on the surface of a cylinder coated with lamp-black, but techniques for recording and eventually reproducing the vibratory pattern of sound began in earnest only in the 1840s. Wilhelm Wertheim's method of 1842 resembled Young's, but Jean-Marie-Constant Duhamel's “vibroscope,” described in 1843, was a considerable improvement. Duhamel attached a stylus by wax to one prong of a tuning fork; the recording cylinder could move horizontally by means of a screw cut into its axis, which allowed the trace to be extended in a spiral as the cylinder turned. He calculated the sound's frequency by comparing the number of revolutions of the cylinder in a given time with the wave pattern traced in lamp-black. Leon Scott improved this device in 1857. (W. D. Hackmann, “From Tin Foil to Stereo: Evolution of the Phonograph”)
French comment : On doit à Duhamel une méthode générale pour l'intégration des équations de la Physique mathématique dans le cas où, en certains points, les inconnues sont des fonctions données du temps; mais c'est surtout vers l'Acoustique qu'il dirigea ses recherches. C'est ainsi qu'il établit, par l'Analyse, les lois des vibrations des gaz dans les tuyaux coniques et celles des vibrations des cordes dans des conditions nouvelles et variées. En cherchant à vérifier par l'expérience les conséquences de la théorie, Duhamel a imaginé le procédé graphique qui consiste à fixer sur le corps sonore un style suivant ses vibrations et laissant une trace sur une surface enfumée mobile (1840). Plus soucieux de théories mathématiques que de méthodes expérimentales, Duhamel ne paraît pas avoir apprécié, comme elle le méritait, l'importance de son idée. « J'ai fait usage, dit-il, d'un procédé que j'avais imaginé, il y a environ vingt ans, mais dont l'idée est la même au fond, comme je l'ai reconnu depuis, que celle d'un appareil employé par Watt et plus tard par Eytelwein. » En fait, personne n'avait songé, avant Duhamel, à inscrire, comme il l'a fait, les mouvements rapides qui naissent des vibrations et il est bien l'initiateur d'une méthode qui a trouvé, depuis, de nombreuses et utiles applications. (E. Sarrau)
Urls : http://www.sabix.org/bulletin/b5/duhamel.html (last visited ) http://web.ukonline.co.uk/benjaminbeck/firsts/sound1.htm (last visited ) http://science.jrank.org/pages/49378/phonograph.html (last visited ) http://cdigital.dgb.uanl.mx/la/1080074831/1080074831_040.pdf (last visited ) http://www.phonozoic.net/fs/Phonautographic-Manuscripts.pdf (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: