NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1790 __ Télégraphes de campagne
Reveroni (de) (1767-1829)
Comment : Reveroni de Saint-Cyr, French Colonel and author, best known by his very interesting work, “Mécanismes de la Guerre”, proposes an electric telegraph for the purpose of announcing the drawings of lottery numbers; no satisfactory information as to its construction, however, appears obtainable. (Paul Fleury Mottelay; and also : Scientific American Supplement, No. 384, May 12, 1883)
Original excerpt : « Télégraphes de campagne.Il est essentiel de prévenir, rassembler ou disperser à propos les corps par des signaux vus du pays. Pour ce, un partisan intelligent et robuste porte toujours sur le sommet des hauteurs qui dominent les routes, défilés et marches de l’ennemi, le télégraphe suivant. En plaine, il se placera aux clochers pour faire les mêmes signaux et y planter son instrument. Ce télégraphe très-simple est composé de deux grandes perches de dix pieds, liées par une broche à leur milieu, de manière à tourner à volonté; elles sont portées à ce même point par un léger poteau en sapin, très-mince, pointu par le bas, et de huit pieds de hauteur. À chaque extrémité de perche sont des flammes de serge de trois pieds de long, l’une rouge, la seconde bleu clair, la troisième noire et la quatrième blanche. Voilà tout l’équipage des signaux. Le porteur suit les sommités, s’arrête quand il voit de loin l’ennemi, plante son pieu, et fait jouer ainsi le télégraphe : Si l’ennemi avance en masses serrées, “serrez en faisceau les perches debout, les flammes réuniesé; S’il marche éparpillé, “séparez-les en éloignant les flammes”; Si c’est de l’infanterie, “flamme rouge en haut”; Si c’est cavalerie, “flamme bleue en haut”; Si c’est artillerie, “flamme noire en haut”; Si c’est équipages, “flamme blanche en haut”; S’il faut attaquer ensemble, “mettez les perches horizontales, toutes flammes réunies”; S’il faut attaquer isolément, “”mettez les perches en Croix de Saint-André”; [etc. ...] S’il faut faire retraite et se disperser, “ôtez le tout, bas le télégraphe”. La nuit, mêmes signaux, en ajoutant une petite lanterne de la couleur de la flamme. Les combinaisons,de toutes ces flammes aux quatre points cardinaux, et deux à deux, fournissent encore une foule de combinaisons qu’on supprime pour donner les plus utiles; les autres seront le secret des chefs. Ces télégraphes si simples seront très-utiles encore aux jours de bataille, pour avertir les mouvements de l’ennemi, et nous faire agir en conséquence. Des agents du télégraphe seront détachés, à cet effet, à l’armée, et opéreront sous les yeux d’un aide-de-camp, sur les hauteurs, les clochers ou les arbres élevés. » (Reverony Saint-Cyr)
Source : Fleury Mottelay, Paul (1922), “Bibliographical History of Electricity and Magnetism, Chronologically Arranged”, Read Books (2008), p. 292.
Source : Source: Reverony Saint-Cyr, Jacques-Antoine (1808), “Statique de la Guerre ou principes de stratégie et de tactique, démontrés par la statique — nouvelle édition du Mécanisme de la Guerre”, Paris : Anselin et Pochard, 1826, pp. 347-350.
Urls : http://infomotions.com/etexts/gutenberg/dirs/etext05/7038410.htm (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: