NMSAT :: Networked Music & SoundArt Timeline

1782 __ Télégraphe alphabétique
Simon Nicolas Henri Linguet (1736-1794)
Comment : Linguet, French advocate, who was an associate of Mallet du Pan in the preparation of the Annales Politiques and who was later on committed to the Bastille in consequence of a visit which he imprudently made to Paris, writes a letter to the French Ministry proposing a novel method of transmitting messages of any length or description by means of some kind of a telegraph, “nearly as rapidly as the imagination can conceive them”. He adds, “I am persuaded that in time it will become the most useful instrument of commerce for all correspondence of that kind; just as electricity will be the most powerful agent of medicine; and as the fire-pump will be the principle of all mechanic processes which require, or are to communicate, great force”. To Linguet has been attributed the authorship of the anonymous letter which appeared in the “Journal de Paris” of May 30, 1782, and in “Le Mercure de France” of June 8, 1782, wherein it is proposed to employ twenty-four pairs of gilt wires, placed underground in separate wooden tubes filled with resin and bearing a knob at each extremity. Between each pair of knobs was to be placed a letter of the alphabet, which would become discernible whenever the electric spark was passed through the wire by means of the Leyden phial. (Paul Fleury Mottelay)
French comment : Parmi les précurseurs de la télégraphie contemporaine, nous devons encore citer le célèbre avocat et journaliste Linguet, qui, enfermé à la Bastille en 1783, avait offert, pour obtenir sa grâce, au ministre Maurepas, "un moyen de transmettre aux distances les plus éloignées des nouvelles de quelque espèce et de quelque longueur qu'elles fussent, avec une rapidité presque égale à l'imagination" ; offre dont on ne tint aucun compte. (Arthur Mangin, p. 14)[Linguet] se servoit, à ce qu’il annonce, d’un instrument très commun dans les ateliers de menuiserie ; on ne sait pas quel il est, et comment il le faisoit agir. Il fut fait une expérience devant les commissaires nommés par le ministre. Linguet dit que cette expérience réussit ; le projet ne fut pas adopté, il n’est resté aucune trace de son procédé. Cependant un auteur allemand a osé publier, et plusieurs autres ont répété après lui, que MM. Chappe avoient mis en exécution ce projet qui, disoient-ils, avoit été trouvé par Robespierre dans les papiers de Linguet, lorsqu’il fut guillotiné. Cette anecdote est évidemment controuvée, puisque le télégraphe Chappe fut présenté à l’Assemblée législative en 1792 ; et que ce n’est qu’au mois d’octobre 1793, que Linguet fut arrêté. Il ne fit aucune réclamation pendant l’année qui s’écoula depuis la publicité qu’on donna à la nouvelle invention télégraphique, jusqu’au jour où il fut enfermé, et cependant beaucoup de personnes n’ont pas craint de s’en dire les auteurs. (Ignace U.J. Chappe, pp. 53-54)
Source : Fleury Mottelay, Paul (1922), “Bibliographical History of Electricity and Magnetism, Chronologically Arranged”, Read Books (2008), p. 265.
Source : Mangin, Arthur (1893), “Délassements instructifs : les télégraphes, les feux de guerre”, Tours : A. Mame.
Source : Chappe, Ignace Urbain J. (1824), "Histoire de la Télégraphie", Paris : chez l'auteur.
Source : Figuier, Louis (1868), "Les Merveilles de la science ou description populaire des inventions modernes. [2], Télégraphie aérienne, électrique et sous-marine, câble transatlantique, galvanoplastie, dorure et argenture électro-chimiques, aérostats, éthérisation", Paris : Furne, Jouvet et Cie.
Urls : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k618955.image.hl.r=Lesage.f15 (last visited ) http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k24675w.image.f21 (last visited )

No comment for this page

Leave a comment

:
: